Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration CGAXX6FVNH

Perte des références extérieures – passage en IMC

Dates

Date de déclaration : 01/07/2020
Dernière modification : 03/07/2020
Date de clôture : 03/07/2020

Descriptif de l'évènement

Au départ d’un vol de navigation de Quiberon vers Brest, l’avion passe en IMC peu de temps après le décollage. Le pilote entreprend un demi-tour sans référence extérieure, et retrouve les conditions VMC.
Au départ de Quiberon la nébulosité est difficile à évaluer, pas de station météo à Quiberon. Le METAR de Vannes annonce un plafond à 1600 pieds et plus de 3000 ft sur Lorient avec des passages de pluies. Le projet de vol était donc de rejoindre La Trinité sur Mer, puis Auray et Lorient qui offrait la meilleure météo.
Au départ de Quiberon, les conditions sont VMC. Lors du premier tronçon, la visibilité se dégrade rapidement passant de 10 km à une visibilité plus faible, puis inférieure aux conditions VMC (avec apparitions du sol par moment). Nous étions à 1000 ft QNH. Je procède donc à la manœuvre réglementaire du demi-tour, et je préviens l'AFIS de Quiberon de mon retour aux installations. Après le retour aux conditions VMC, j'analyse plus finement la météo, et décide de transiter directement vers Lorient qui offre une visibilité bien supérieure et un plafond suffisant pour assurer le vol.
Le reste se passe sans encombre.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Environnement
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo :
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En route
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Passage en IMC
Type d’aéronef : DA-40 NG
Equipement : Instrumentation "Full Glass Cockpit"

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


La réaction du pilote d’entreprendre rapidement le demi-tour lui a permis de récupérer les conditions de vol à vue sans rester trop longtemps dans la couche nuageuse. Cependant il aurait été préférable de modifier le projet de vol plus tôt, car on ne passe pas instantanément d’une visibilité de 10 km à rien. Un changement de trajectoire plus tôt aurait évité de passer en IMC.

Le SGS vous recommande de vous fixer des limites de visibilité ou de plafond, au-delà desquelles vous devez entreprendre un déroutement, et ne pas poursuivre le projet de vol initial. Ces limites doivent évidemment respecter les limites de la réglementation, mais aussi rester dans le domaine de compétence du pilote. L’aérodrome de Quiberon est en classe G et la limite de visibilité minimale est de 1500 m si la vitesse de l’avion est inférieure à 140 Kt. Si cette limite de 1500 m de visibilité est réglementaire, peu de pilotes d’aéroclub sont capables de voler correctement dans ces conditions, sachant qu’un plafond bas va aussi souvent de pair avec une mauvaise visibilité. Prenez une marge de sécurité importante par rapport à ces limites de condition météo.
Le SGS rappelle qu’un pilote non qualifié IFR, (même volant dans un avion IFR comme dans le cas présent), ne peut pas tenir en moyenne plus de trois minutes en situation IMC sans risquer une perte de contrôle en vol, débouchant très certainement sur un accident mortel.