Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration HE94ZA8W0Q

embardée à l'atterrissage

Dates

Date de déclaration : 31/07/2020
Dernière modification : 02/08/2020
Date de clôture : 02/08/2020

Descriptif de l'évènement

Vol local LFxx le soir avec 3 passagers, je suis un peu en retard (l'avion est réservé après moi). Au retour en longue finale 08 je suis bien trop haut et j'essaye de récupérer mon plan. Je vois que je n'y arriverai pas et je décide d’atterrir mi-piste en l'annonçant au contrôleur. Atterrissage où le train avant touche très vite après les trains principaux et ne se comprime pas beaucoup. Immédiatement après, j'ai l'avion qui se dirige sur la gauche très rapidement, très franchement et sans possibilité de jouer sur la direction Je comprends que mon train avant ne s'est pas déverrouillé et je freine fort pour comprimer le train avant afin de débloquer le système de verrouillage tout en essayant de ralentir ma possible sortie de piste...Je retrouve enfin la commande de direction et je jongle avec mes palonniers et mon frein pour reprendre le contrôle et revenir dans l'axe de piste. Avion contrôlé, j'explique à la TWR que j'ai eu un blocage train avant. Il me demande si j'ai besoin d'assistance et je réponds que si il ne voyait pas de fumée j'allais rouler au club et profiter du taxiway pour vérifier le comportement au roulage de l'avion...
Sur le parking, j'inspecte l'avion avec le pilote qui l'attendait. Nous ne trouvons rien d'anormal. J'appelle le responsable maintenance du club pour lui expliquer et savoir si il voyait une objection à la reprise normal des vols car le pilote veut partir voler. Après discussion rien n'empêche l'avion de repartir. J'appelle le président et je contacte le responsable SGS du club.
Facteurs humains j'étais en retard, je ne voulais pas refaire un tour de piste alors que la longueur de celle-ci me permettait d’atterrir en sécurité même si cela n'était pas comme à la normale (remise de gaz en tête). Je suis à plus de 200h et je vole régulièrement sur plusieurs avions différents. Excès de confiance? Certainement. Phénomène connu dans cette période des 150h à 300h. Un peu de fatigue? peut-être. Retard pour rendre l'avion avec un pilote qui attend certainement au club...
Le cumul de ces facteurs ont sûrement contribué à cet atterrissage différent. Je m'attendais à le tenir train avant en l'air et qui redescend à mesure que la vitesse diminue et se comprime franchement. J'ai donc sûrement dû garder un manche plutôt en position arrière ou au mieux au neutre...

Je fais de la maintenance au club et j'ai déjà lu des articles sur ce phénomène très connu sur avions Robin. Cela m'a aidé à comprendre ce qu'il se passait et donc à réagir rapidement.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK vent calme
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : A l'atterrissage
Type de vol : Local
Type d'évènement : Roulette de nez
Type d’aéronef : DR 400/160
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Sur avion Robin DR le manche doit être positionné secteur avant pour retrouver la dirigeabilitée au roulage.
Les jeunes pilotes doivent avoir conscience qu'une période d'excès de confiance peut les conduire à l'inattention, à la routine et à l'erreur.

Actions correctives : examen avion Ras

Actions préventives : communication vers pilotes du club, rappel consignes