Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration CGC2UQAB03

Perturbations sur l’axe de lacet au décollage.

Dates

Date de déclaration : 28/02/2021
Dernière modification : 04/03/2021
Date de clôture : 04/03/2021

Descriptif de l'évènement

Lors d'un touch-and-go sur la piste en herbe 33 à Morlaix, avec un toucher un peu tardif, au moment de la remise de gaz pour redécoller l'avion passe sur la séparation entre la piste en herbe et celle bitumée. Au moment de la mise en puissance, le train principal de l'avion touche en premier par sa roue gauche le rebord de la piste en dur, car cette piste coupe en oblique la piste en herbe. L'effet gyroscopique engendré par le souffle de l'hélice est amplifié. L'avion a donc immédiatement développé un mouvement de lacet à gauche plus fort que prévu, qui aurait pu le faire sortir de la piste si je n'avais pas eu assez de vitesse pour rapidement effectuer la rotation et ajuster au palonnier
Ce changement de cap soudain dans les circonstances décrites a été une grande surprise totalement inattendue, toutefois la vitesse maintenue et l'action de faire décoller l'avion (sans prise d'altitude pour une prise vitesse maximum) a permis de le replacer dans une situation plus confortable.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Environnement
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : Au décollage
Type de vol : Solo pilote
Type d'évènement : Amerrissage
Type d’aéronef : DA-40 NG
Equipement : Instrumentation "Full Glass Cockpit"

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Le pilote a très bien réagi malgré la surprise de la rotation sur l’axe de lacet. Sa prise de vitesse a permis d’avoir une bonne efficacité des gouvernes pour garder le contrôle de l’avion.

Lors d’un décollage, toujours privilégier la prise de vitesse par rapport à une prise d’altitude. Cela permet de s’éloigner rapidement du second régime, et d’avoir un avion manœuvrable. Un avion ne sait pas à quelle hauteur il vole, en revanche avoir du vent sur ses ailes et ses gouvernes, c’est l’essentiel pour bien le faire voler et le manœuvrer, donc être en sécurité.