Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration CGCHS7Y3NF

Rebonds à l’atterrissage.

Dates

Date de déclaration : 27/04/2021
Dernière modification : 28/04/2021
Date de clôture : 28/04/2021

Descriptif de l'évènement

A l'atterrissage, au retour d'un vol local en solo, lors du toucher, le train principal s'est posé, mais a été suivi par un rebond. Il y a eu deux rebonds avant que je n'interrompe l'atterrissage par une remise de gaz. J'ai effectué un tour de piste adapté à la piste principale 07 R avant de me poser normalement et de rentrer au parking où j'ai informé mon instructeur. On a constaté que le carénage du train avant avait été abîmé et une petite partie manquante. L'instructeur a appelé la tour et la petite pièce a été retrouvée par les pompiers.
L'absence d'un maintien à cabrer après le toucher du train principal a entrainé le rebond. J'ai par ailleurs amplifié le phénomène en ayant une action réflexe à piquer après le premier rebond. J'ai tout de suite réalisé mon erreur et ai décidé de ne pas persévérer et d'interrompre l'atterrissage par une remise des gaz.
J'avais préparé la possibilité d'une remise des gaz lors de la finale et avait la main sur la manette des gaz, le redécollage a été immédiat.
Cet évènement m'a rappelé la nécessité de maintenir le manche à cabrer à l'atterrissage et le bénéfice d'une interruption d'atterrissage dans les meilleurs délais.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK 020 10KT
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : A l'atterrissage
Type de vol : Solo supervisé (laché, nav solo, ...)
Type d'évènement : Atterrissage dur
Type d’aéronef : AQUILA-AT01
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Le SGS rappelle l’importance d’avoir la bonne vitesse en très courte finale juste avant l’arrondi, car les rebonds lors d’un atterrissage sont toujours dus à un excédent de vitesse par rapport à la norme. Cet excédent de vitesse donne à l’avion suffisamment d’énergie pour le maintenir en vol, surtout en effet de sol. Le moindre impact sur la piste le renvoie en l’air.
En très courte finale si les paramètres, axe, plan et vitesse, ne sont pas corrects, l’approche interrompue doit immédiatement être exécutée, et ne pas chercher à effectuer un atterrissage.

Actions correctives :
L’avion est arrêté et passera en mécanique pour une inspection du train avant.
Rappel des bonnes pratiques à l’atterrissage par l’instructeur.


Actions préventives :