Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration GOEUTC6BJM

SORIE DE PISTE AU DECOLLAGE

Dates

Date de déclaration : 06/05/2021
Dernière modification : 07/05/2021
Date de clôture : 07/05/2021

Descriptif de l'évènement

Le 16 avril au matin, après avoir fait une météo (à 7 :00 UTC) indiquant 10kt de vent Nord Nord-Est et CAVOK, ainsi qu’une observation du ciel très favorable, je décide de faire un vol local. Je réserve le sportstar xxxx pour un vol à 8 :00 UTC.
Arrivé sur le terrain, les conditions météo sont confirmées, mais je note à la manche des petites rafales à 20kt Nord Nord-Est. Plus étonnamment au moment de la prévol sur le parking, je note également des petites rafales Nord Ouest, voire Ouest.
Jugeant cependant les conditions favorables, je maintiens mon vol. Je rencontre quelques difficultés à régler convenablement (bien symétriquement) les palonniers. Le roulage jusqu’au point d’arrêt se déroule normalement.
Etant données les conditions de vent, je m’aligne en 11 (un trafic a d’ailleurs lieu au même QFU, avec un DR 400 -hors club-, qui réalise 3 touch and go).
Le roulage entre le point d’arrêt et l’alignement au seuil de piste 11 m’interroge à nouveau quant à la symétrie de mon réglage palonnier.
Je tourne la tête pour vérifier l’empennage et constate que, palonniers symétriques, la gouverne de direction est droite.
Tous mes paramètres avant décollage vérifiés, j’amorce celui-ci, « manche dans le vent » (à gauche donc) et « pied à droite ».
L’avion prend ses tours normalement et tout se déroule normalement au premier tiers de piste.
A environ mi-piste cependant, l’avion part vers la gauche ; j’ai plus de 40kt au badin (entre 42 et 45) et l’avion continue de partir à gauche.
Je ne parviens manifestement pas à corriger alors même que la roue avant déleste. Je perds quelques précieuses fractions de secondes -voir secondes ?- à me demander si je poursuis avec un décollage qui se fera au-dessus de l’herbe et non au-dessus de la piste.
Je décide d’interrompre le décollage, coupe les gaz. L’avion s’embarque complétement à gauche (la « virgule » se transforme en un angle entre 70 et 90 degrés avec la piste) et s’immobilise dans l’herbe.
Après un instant de stupeur, je décide de traverser la piste en herbe pour rejoindre le taxiway. Je rejoins le parking et coupe. Je reste un peu à bord en me demandant si je retourne tout de suite m’aligner pour repartir.
Je juge mon état de stress trop important et descend de l’avion. Je remets la flamme sur la sonde pitot et inspecte brièvement l’avion (qui n’a pas subi de choc lors de la sortie de piste).
J’appelle immédiatement le responsable pédagogique du club (car c’est aussi mon ancien instructeur PPL). Il me conseille de ne pas repartir sans refaire un vol avec un FI.
L’analyse que je suis capable de faire est la suivante :
Lorsque le couple moteur embarque naturellement l’avion à gauche, je ne compense pas assez pied droit. Avec la vitesse le phénomène s’accentue. Lorsque je décide d’interrompre et coupe les gaz, je freine immédiatement au lieu de rétablir prioritairement l’avion dans l’axe. Je freine probablement plus fort du pied gauche, l’avion quitte la piste.
Je ne pensais pas me trouver en difficulté sur mes trajectoires sol, car l'essentiel de mon expérience de pilote s'est faite sur APM 20 qui est beaucoup plus difficile à maintenir dans l'axe que les Sportstar.
J’ai 5:06 heures de vol sur type, dont 2 heures solo. Je n'ai pas d'autres expériences sur des avions à freinage dissymétriques au palonnier.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK 10 à 20 kt N NE
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : Au décollage
Type de vol : Local
Type d'évènement : Sortie de piste
Type d’aéronef : EVEKTOR Sport Star
Equipement : Instrumentation "Full Glass Cockpit"

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Le dosage de l'action pied/ manche à appliquer pour un décollage avec du vent de travers s'acquiert avec l'expérience sur chaque type de machine.
L 'utilisation des freins en bout de palonniers requiert également une certaine pratique notamment pour éviter un freinage intempestif au roulage.
La bonne pratique consiste donc lors des phases d'accélération au décollage, ainsi que pour l'atterrissage d'ailleurs, à bien positionner "les talons au sol" pour éviter d'actionner les freins comme cela peut être le cas si les pieds sont posés sur les palonniers et ce qui peut générer par freinage dissymétrique une embardée de l'appareil du côté où le frein est actionné.
Par ailleurs, il est important de noter que lors d'une séquence d'accélération/ arrêt, après la réduction des gaz il convient dans un premier temps de
bien contrôler l'axe au palonnier puis d'appliquer un freinage adapté par rapport à la longueur de piste restante pour arrêter l'appareil.
Il n'est pas nécessaire de "sauter" sur les freins dès le début de la séquence, a fortiori avec un appareil équipé de freins en bout de palonniers.

Actions correctives : Pour le pilote rédacteur de l'évènement vol avec instructeur pour rappeler les actions à mener par vent de travers.

Actions préventives : Pour les autres pilotes, une information de rappel de la bonne pratique des "talons au sol" lors des phases de décollage et avant l'atterrissage pour éviter une mise en action intempestive des freins.