Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration DFGKOCRQ5L

AMERRISSAGE GOLFE DE PORTO

Dates

Date de déclaration : 31/07/2021
Dernière modification : 07/08/2021
Date de clôture : 07/08/2021

Descriptif de l'évènement

Panne moteur et amerrissage
Vol Avignon LFMV _ Propriano LFKO, Cessna 182 moteur diesel SMA, 3 personnes à bord, décollage à 08:00 locale,
sous plan de vol. La météo est calme, bonne visibilité, mer calme.
Après le point MERLU, au niveau de vol FL095, au régime de croisière, le pilote réajuste la PA qui avait perdu quelques
pouces, (pas de serrage manette sur cet appareil). C'est à ce moment qu'intervient un bruit caractéristique, comme un
choc et un bruit de fuite d'air intense, en provenance du moteur. L' indicateur de PA chute alors brutalement, le régime,
lui, reste constant.
Le moteur tourne encore correctement, mais la PA reste très faible. Les coup de gaz ne font rien, l'avion ne peut plus
tenir son altitude. le pilote passe en mode mécanique, sans succés, la PA reste trop faible.
Il envoie directement un message de détresse auprès d'Ajaccio, il actionne la balise de détresse qui se met à sonner
intensément. Ce qui gêna fortement la communication avec le contrôle. Les secours se mettent en route de Corse et du
continent.
Lors de la descente, le pilote donne les consignes à ses passagers. Ceux-ci ont été briefés la veille et le matin du vol
pour rappeler les consignes en cas d'amerrissage.
Cela a beaucoup joué sur le fait qu'il n'y ait pas de victime.
Les papiers des occupants sont rassemblés dans un sac étanche. Le canot de sauvetage est pris en charge par le
passager avant droit. Mise en position de sécurité.
L'ordre d'évacuation est établi. Des chaussures sont calées dans les charnières de porte pour les maintenir ouvertes.
Le pilote oriente l'avion vers un Catamaran qui navigue vers la Corse.
Un hélicoptère en route vers le continent est alerté, il cherche et finit par trouver et suivre le Cessna dans son plané. Ils
ont pu échanger entre pilotes, ce qui a aidé pour l'amerrissage, à environ 60 m du bateau.
Dès que les trains principaux touchent l'eau, le capot plonge et l'avion part en cheval de bois. L'avion se retrouve sur le
dos, toute la cabine est immergée; le passager arrière sort en premier, suivi par le passager avant droit qui déclenche
immédiatement le gonflage du canot; les gilets de sauvetage sont déclenchés. Enfin le pilote sort en s'assurant 2 fois
qu'il ne reste personne à bord. l'avion coule très vite.
Les 3 passagers montent rapidement dans le canot.
L'hélicoptère tourne un moment autour du bateau, le temps que les naufragés soient recueillis dans le catamaran.
Les secours arrivent très vite, ils sont hélitreuillés et envoyés en urgence à l'hôpital d'Ajaccio. Ils ressortent indemnes, sans blessures graves.
Cet accident nous a conforté dans notre politique d'emport de canot et de formation spécifique à la traversée maritime
continent - Corse.
Rappel de la nécessité d'un briefing spécifique du Commandant de bord à ses passagers, décrivant procédures et
organisation à bord dans le cas d'une panne au dessus de la mer.
établissement d'un mémento des procédures recommandées
Décision d'un maintien de compétence annuel pour les pilotes allant en Corse.
Prévoir une assistance humaine rapide car les passagers peuvent se retrouver totalement démunis après leur
sauvetage.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Autre
Phase de l'évènement : En route
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Moteur: Panne
Type d’aéronef : C 182
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement



Actions correctives :
Actions préventives : Briefing approfondi indispensable pour les survols maritimes
Utilisation d'un canot indispensable même s'il n'est qu'à la discrétion du commandant de bord
Une bonne préparation des passagers à un amerrissage éventuel doit être faite par le pilote