Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration CGDG6XH1U1

Risque de collision en vol en circuit d’aérodrome

Dates

Date de déclaration : 25/08/2021
Dernière modification : 26/08/2021
Date de clôture : 26/08/2021

Descriptif de l'évènement

Le DA40NG est en navigation de Brest vers Belle Ile via la presqu’île de Quiberon. En approche de l’île, le pilote affiche la fréquence radio du terrain, mais sans s’en rendre compte il se trompe de fréquence. Il fait son annonce de contact avec le terrain de Belle Ile mais bien sûr il n’obtient aucune réponse. De ce silence il en déduit que le terrain est en auto information. Il se reporte verticale terrain mais le plafond ne lui permet pas de tenir les +500 ft au-dessus du tour de piste. Tout en continuant à faire ses annonces radio sur la mauvaise fréquence, le pilote se dirige directement par le nord vers le point d’entrée de la vent-arrière, puis amorce un virage à gauche pour rentrer dans la vent-arrière. Pendant ce temps le DA40 de Belle Ile, en vol de découverte avec une famille à bord, termine son tour de l’île. Il coupe les axes dans l’ouest du terrain et arrive lui aussi sur le point de début de la vent-arrière. Le pilote de cet avion aperçoit le DA40 de Brest en virage gauche, à environ 50 mètres et 10 mètres plus bas que lui sur son arrière gauche. Surpris par la présence non signalée de cet avion dans le circuit de piste, le pilote a le réflexe de mettre le manche en buté plein cabré et en virage à droite pour éviter l’éventuelle collision. Il voit le DA40 de Brest lui passer dessous, cherche à interpeller à la radio, mais bien sûr il n’y aura pas de réponse. Quant au pilote du DA40 de Brest, qui n’a rien vu de l’incident, il finira par voir l’autre DA40 qui se pose et commencera à prendre conscience qu’il y a un problème, n’entendant aucun message radio de la part de cet avion. Il finira par s’apercevoir de son erreur de fréquence radio, contactera l’AFIS, reprendra le circuit de la vent-arrière pour enfin se poser à Belle Ile.
Après réflexion j’aurais dû mettre en doute la fréquence radio bien plus tôt car l'agent AFIS était actif, et un dimanche il aurait dû y avoir une activité radio sur le terrain. Il est évident qu'à l'avenir je vérifierai la fréquence plutôt deux fois qu’une. Malgré mon attention et celle de mes passagers, personne ne s’est aperçu de la présence d'un autre appareil a proximité

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : BKN 1500ft
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En approche
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Risque d'abordage
Type d’aéronef : DA-40 NG
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


L’erreur d’affichage de la fréquence radio du terrain de Belle Ile a isolé le pilote de l’AFIS et des autres avions dans le circuit de piste. Le silence de la part de la tour de Belle Ile à la prise de contact a fait croire que le terrain était en auto-info, alors que l’AFIS était ouvert (créneau sur la carte VAC). Cela n’a pas interpelé le pilote sur une possible erreur de fréquence.
La trajectoire d’intégration en terrain en auto-info n’a pas été conforme à la procédure. Le pilote a coupé au plus court vers le début de la vent-arrière depuis la verticale, et à une hauteur de sécurité inférieur au + 500 ft du tour de piste.
Sans le reflexe de pilotage de la part du pilote du DA40 de Belle Ile qui a provoqué l’évitement, une forte probabilité de collision en vol aurait pu arriver.
Une simple erreur d’affichage de fréquence radio, suivi du non-respect des trajectoires d’intégration de circuit de piste en auto-info, aurait pu provoquer une collision en vol avec les conséquences que l’on connait ….
Le SGS rappelle l’importance de bien s’assurer de la bonne fréquence radio du terrain de destination, surtout si le terrain est en auto-info et qu’il n’y a pas de réponse à la prise de contacte. Utiliser la double écoute des radios pour assez tôt écouter les conversations sur le terrain de destination de façon à construire sa représentation spatiale et le positionnement des différents trafics. Respecter les trajectoires d’intégration après la verticale terrain, et ne pas couper au plus court.
Les DA40NG et encore plus l’IFR HUMM, ont des casquettes de verrière de protection solaire assez grandes qui masquent une partie du ciel notamment en virage. Ne pas hésiter à s’avancer pour bien regarder à l’intérieur du virage et assurer la sécurité surtout en circuit de piste avec d’autres avions à proximité.

Actions correctives :

Actions préventives :