Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration DUC5PCD0AF

Perte importante de puissance après décollage

Dates

Date de déclaration : 16/09/2021
Dernière modification : 27/09/2021
Date de clôture : 17/09/2021

Descriptif de l'évènement

Description de l'évènement par l'instructeur.
Le 15/06/2021 Après une visite pré vol pédagogique, (c’était la 2ème leçon de mon élève) nous mettons en route vers 11h50 en ayant constaté visuellement qu’il restait 25 à 30 litres de carburant dans les bidons translucides (soit au moins 1h45 d’autonomie)
L’agent AFFIS nous indique que la piste 10 est en service, donc nous roulons au point d’attente A et effectuons la check-list avant décollage dont le test des 2 circuits d’allumage se révèle satisfaisant.
Après avoir remonté la piste 10 et m’être aligné, la mise en puissance s’effectue correctement (5200 t/mn atteint après 20 m de course) mais à 200 ft, toujours au-dessus de la piste, je m’apprête à réduire la puissance à 5000 t/mn conformément au manuel de vol quand le moteur a des ratées importantes et perds au moins 2000 t/mn. J’avais entendu le largueur paras indiquer qu’il s’alignait derrière moi au niveau du taxiway A et me suis donc empressé d’annoncer sur la fréquence mon intention de me reposer sur la partie de piste qui restait devant moi. Mais je me rends compte que celle-ci n’est pas suffisante et essaie au moins de passer la route en extrémité de piste avec la puissance qui me restait. Il s’avère que celle-ci était suffisante pour maintenir l’avion en vol et je décide de tenter un tour de piste basse hauteur en voyant que mon parcours ne survolait que des champs. Pour ne pas risquer de perdre cette puissance en essayant de l’augmenter, je décide de conserver la manette des gaz dans sa position actuelle et je termine mon tour de piste en l’état.
L’atterrissage se déroule sans problème.
Arrivé au parking, je refais des essais de puissance qui n’ont rien d’anormal.
Nous décidons avec le chef pilote d’arrêter l’avion pour déterminer la cause du problème avec un mécanicien.
Le Correspondant Prévention Sécurité de l'aéroclub est contacté par le pilote qui rapporte l'évènement.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : Au décollage
Type de vol : Instruction double commande
Type d'évènement : Moteur: Panne
Type d’aéronef : NYNJA
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


L'ULM venait d'être réparé suite à une fuite très légère constatée lors du vol précédent sur la poire d'amorçage du circuit carburant et c'était son premier vol depuis cette réparation, changement de la poire et serrage des colliers de la poire étant concluants, ni le mécanicien, ni le chef pilote n'ont envisagé un vol de contrôle qui aurait amené à produire l'évènement.
Le mécanicien de chez Skyranger à Montpezat contacté demande de retirer la poire d'amorçage qui n'a pas lieu d'être sur ROTAX, celle-ci étant plus un souci qu'une aide (probable baisse de pression essence aux assiettes à cabré)
Un vol de contrôle est fait au décollage et à plusieurs prises d'assiette sans reproduire la panne.
L'ULM est remis en vol. Plus de souci après

Actions correctives :
Poire d'amorçage supprimée
Actions préventives :
Prévoir de faire un vol de contrôle après toute intervention sur des circuits principaux d'un ULM comme c'est déjà pratiqué sur avion.