Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration DKEMBJHMQB

Incursion de piste (moutons)

Dates

Date de déclaration : 20/10/2021
Dernière modification : 24/10/2021
Date de clôture : 24/10/2021

Descriptif de l'évènement

Je m'aligne et décolle au QFU27 pour un vol d’instruction (PTU/PTE et familliarisation à ce QFU+ local ouest). Le remorqueur de planeurs tourne aussi en 27. Juste après la rotation (à la croisée des pistes), vers 50ft je note la présence d'un troupeau de plusieurs dizaines de mouton sur les 200 derniers mètres de la piste. Le berger est présent avec ses chiens et son véhicule est garé en toute ordure nord de la piste. J'en avertit un DR400 à l'arrivée qui s'est annoncé entre temps. Initialement parti pour se poser en 27 il se reporte finalement en vent arrière 33 et m'annonce qu'une fois posé il va signaler le berger et essayer de savoir s'il y a un moyen de le joindre. Pour ne pas interférer avec sa trajectoire je demande à mon élève de faire un 360° en fin de vent traversier. Nous effectuons 2 tours de piste, une PTU et 2 PTE en 27, toutes suivies d'une remise de gaz. Le remorquer continue de tourner en 27. Le troupeau se décale petit à petit vers l'intersection des pistes. De retour après 25min en local les très nombreux moutons sont toujours là et ils occupent les 500m les plus à l'ouest de la 27. Mon élève effectue une PTE en 27 suivie d'une remise de gaz. A l'issue de celle-ci je reprends les commandes pour faire un basse hauteur et me poser en 33 avec plus de 15kt pleins travers (APM20 limité à 15kt), le vent étant passé de 15à 20kt entre-temps, toujours du 250°.
Pourquoi ce berger n'est pas joignable afin qu'on lui ordonne d'évacuer la piste? Pourquoi ce berger qui voit passer pendant au moins 1h15 des avions au-dessus de sa tête ne fait pas dégager ses bêtes? Pire, il occupe une plus portion de la piste et se rapproche de l'intersection.
Comment être sur qu'aucun animal n'a perdu une clochette ou un collier sur la piste, que le berger n'a pas laissé d'objet sur la piste?
Si lors du décollage mon élève avait du faire une accélération-arrêt nous finissions dans le troupeau. Idem si nous avions eu une panne en montée initiale. Avant le décollage nous n'avions aucune information quant à la présence du troupeau aux abord de la plateforme.
L'obligation de remettre les gaz à chaque fois a fortement pénalisé l'entrainement de mon élève puisque au cours de cette séance il n'a jamais pu poser l'avion.
u ce serait-il passé avec un élève de retour d'un vol solo avec un avion limité en vent de travers (APM20: 15kt, C172:17kt), ou un pilote aux commandes d'un train classique? poser face au vent avec une LDA de 600m, avec un vent de travers excessif, déroutement?
En ce qui me concerne je suis content de ne pas avoir envoyé un solo ce jour-là. Il aurait du se dérouter.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Environnement
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : FEW020, 9999, 250°/15-20kt
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : Au décollage
Type de vol : Instruction double commande
Type d'évènement : Incursion sur piste
Type d’aéronef : APM 20 Lionceau
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Présence de moutons sur la plateforme selon une convention qui ne met pas en exergue l'activité aérienne.
Berger non sensibilisé à la sécurité aérienne.
Plan pacage des zones autorisées (toutes hors piste) vraisemblablement établi postérieurement à la convention et non appliqué par le berger.
Présence des moutons en bout de piste indétectable du fait du profil de piste légèrement bombé.

Actions correctives :
Communication avec la régie, gestionnaire de l'aérodrome, malheureusement sans effet satisfaisant.
Diffusion entre associations dès la détection d'une incursion et information des pilotes membres de ces associations au plus tôt.
Appel du berger pour faire dégager ses bêtes au plus tôt.
Alerte entre usagers.

Actions préventives :
Vigilance accrue des associations afin de permettre la mise en place des actions correctives dès détection de l'évènement.
Établissement du présent REX pour informer largement les usagers locaux et extérieurs du risque d'incursion de piste par des moutons pendant leur période de présence sur la plateforme.
Diffusion d'un Info SV aux membres du club, partagé avec l'association des usagers pour information locale la plus large.
REX associé à un CRESAG pour l'informer la DSAC-SE de cette situation récurrente (en plus de la lettre adressée à DSAC-SE le 06/06/2021).
Réunion de sensibilisation du berger à programmer (à coordonner avec association des usagers à défaut du gestionnaire) avant le prochain retour des moutons sur la plateforme.
Relance du gestionnaire quant aux actions à mener pour empêcher les moutons du berger voisin de pénétrer sur la plateforme.