Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration C3X06I09J5

Perte de puissance en vol

Dates

Date de déclaration : 22/10/2021
Dernière modification : 23/10/2021
Date de clôture : 23/10/2021

Descriptif de l'évènement

Initialement voyage de deux jours pour faire un tour en Bretagne mais des vents forts sont présents en Bretagne et dans le Nord de la France. Le centre et l'Est sont calmes et la météo sera stable entre Paris et l'Est sur trois jours.
Nous décidons d'aller à Sedan sur une journée en partant tôt.
Rdv au club à 4h30Z, les préparations habituelles se font normalement, nous sommes arrivé tôt pour prendre le temps notamment avec mes passagers dont un adulte n'a fait qu'un seul vol local mais jamais de voyage.
- la tour n'est pas encore active nous évoluons en auto information sur la plateforme, aucun autre trafic en fréquence
- 5h30 local nous démarrons pour aller à l'avitaillement essence
- plein complets possibles pour ma masse et centrage du jour
- 5h50Z le démarrage du moteur s'est fait après plusieurs essais (4 de mémoire), tout était bien en place (richesse, batterie, magnéto), je fais des essais plein pauvre tous les deux démarrages pour éviter de noyer le moteur
- le moteur finit par démarrer et nous roulons tranquillement pour la piste 28 avec en tête que le moteur m'a fait quelque chose de bizarre que sur le moment j'attribue aux premières températures basses et humidité qui est remonté après plusieurs semaines de canicule
- je profite du roulage lent et d'un peu de temps au point d'attente pour parler avec les passagers pour ne pas solliciter le moteur tout de suite et le laisser monter en température
- lors des essais moteurs au point d'attente, tout se déroule normalement, l'essai des magnétos et de la réchauffe se déroule conformément à la procédure
- j'ai vraiment pris mon temps pour faire ces tests et écouter le moteur, de même pour la réchauffe je la tire au moins 15 secondes pour être sur que ça ne givre pas déjà
- le trajet prévoit un contournement par le Nord de Paris avec un transit dans l'espace de Pontoise, nous décollons face à l'Ouest, je quitte la fréquence autoinfo de LFPX pour passer avec LFPT qui est aussi en autoinfo, la zone est déclassée en G
- après avoir quitté LFPX et terminé la montée, la mise en palier de vol avec régime 2500 rpm et quand l'avion a fini d'accélérer me fait remarquer que sur cet avion que je connais assez bien, le tableau de bord tremble beaucoup, je pose la main dessus et constate que ce sont des grosses secousses assez violentes. Pourtant l'avion a un son moteur normal et habituel, j'ai la puissance demandée, j'ai la vitesse cohérente avec les conditions actuelles.
- Je suis à ce moment à la vertical des Mureaux à 2300 ft, je partage le constat du moteur qui tremble à mes PAX, pas de réaction. J'ai posé une question simple : Ça ne vous dérange pas si on annule le vol? La réponse est unanime c'est non.
- Je fais un message PANPAN sur la fréquence de Pontoise et annonce mon intention de retour sur Chavenay
- Je fais une directe vertical Chavenay sans toucher aux paramètres moteur, ce dernier tourne toujours, n'exprime aucune difficulté, toutes les sondes sont dans le vert
- Arrivée sur Chavenay AA je m'annonce en PANPAN avec l'intention de la verticale terrain pour un encadrement, l'altitude sera ma sécurité en cas de souci moteur, aucun trafic en fréquence
- Je décide de prendre la piste la plus longue dans le sens le plus proche du vent soit la 23
- Au moment de débuter la descente, réchauffe, pompe, j'attends 5 secondes et je réduis les gaz et le moteur tremble encore plus fort pendant la descente
- en courte finale, le moteur ne tient pas le ralenti et menace de caler, je remet un filet de gaz pour le garder tournant, mais cela m'allonge un peu sur mon aboutissement
- atterrissage ok, en sortant vers le taxiway, le moteur recale et je le ravive encore pour ne pas m'arrêter ici sans pouvoir repartir
- roulage jusqu'au parking RAS
- arriver au parking, je refais un test prévol du moteur, je monte à 1800 rpm et fais un test des magnétos, le droit RAS, le gauche le moteur cale immédiatement et je n'arrive pas à le relancer en repassant sur both
- je fais redémarrer le moteur et termine ma checklist pour notamment étouffer le moteur par appauvrissement
- j'ai arrêté l'avion et fait mon retour d'incident à la secrétaire et au mécanicien qui venaient d'arriver pour démarrer leurs journées
- le mécanicien m'a indiqué que l'essai moteur au sol au retour et la conséquence lui font dire que la magnéto gauche est mort
- il m'a demandé si je n'avais pas eu des difficultés à mettre en route, la réponse est oui juste à la pompe, au parking club RAS, au point d'attente le magnéto gauche était fonctionnel
Le déroulement de la prévol ne m'a pas permis de détecter de panne intermittente du magnéto gauche, il était pleinement fonctionnel sauf au moment de repartir de la pompe puis à nouveau fonctionnel au point d'attente.
J'estime qu'avec mes connaissances actuelles (110h de vol, 2 ans PPL), l'évènement s'est bien passé. Il n'y a pas eu de panique, de stress. Je n'ai pas été perturbé dans l'exécution du scénario après la décision de revenir au terrain.

Par contre j'ai été hanté pendant plusieurs semaines sur pourquoi je n'ai pas décidé d'encadrer sur les Mureaux ou de faire une longue finale sur Pontoise.
Avec le recul sur cet évènement, les Mureaux ont une forêt et des bâtiments sur leurs deux points d'aboutissement, Pontoise est cerclé d'urbanisme.
Je sais que si j'avais été plus loin de mon terrain, j'aurais clairement visé le terrain le plus proche ou le plus propice à un atterrissage d'urgence, là j'ai cru bien faire en revenant à Chavenay, c'est passé mais j'aurais pu avoir un autre souci pendant ces 4 min de vol. La prochaine fois je prendrais le terrain juste en dessous.

Un autre élément perturbant, n'entendre strictement personne sur les fréquences notamment Pontoise, cela fait bizarre d'annoncer son PANPAN et de ne pas avoir de retour, on en vient à douter d'avoir mis la bonne fréquence alors que l'on sait être en AA. J'avais mis la fréquence de détresse sur la deuxième radio et j'étais près à toute éventualité en campagne lors du déroutement.

Je venais de faire ma prorogation la semaine précédente et nous avions du coup bien retravaillé les pannes en campagnes et l'encadrement, cette piqure de rappel était bienvenue pour que l'encadrement soit bon du premier coup.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : BKN 10K ft
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : En route
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Moteur: Problème
Type d’aéronef : DR 400/160
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Merci au pilote pour ce REX très riche et détaillé.

A souligner sur cet évènement la très bonne capacité d'observation du pilote et sa décision appropriée d'interrompre le vol.
Bon choix de maintenir le moteur à un régime qui lui convient.
Décision prudente et pertinente de procéder par un encadrement et de choisir la piste la plus longue.
Bonne exécution jusqu'au bout de sa procédure d'encadrement et atterrissage.

Le choix de poursuivre un vol de 5 min pour revenir sur le terrain de départ avec un avion qui tient le palier n'est pas choquante.
(Pour ceux qui veulent aller plus loin: voir la méthode FORDEC)

A noter, juste, la politesse de demander aux passagers si on peut "annuler le vol". Gardez à l'esprit qu'a priori, les passagers n'ont pas les connaissances suffisantes de la machine et de la situation pour donner une réponse pertinente. En tant que CdB, vous avez la responsabilité de prendre les décisions et des les imposer. Une explication de vos préoccupations sur l'intégrité du moteur devrait suffire.

Ce témoignage mentionne aussi l'importance de la radio dans les situations d'urgence.
Si vous êtes témoin d'un message d'alerte ou de détresse et si aucun organisme de contrôle n'est sur la fréquence, un simple "On vous a entendu, on vous écoute" est un grand réconfort pour le pilote en détresse (cf. conduite à tenir pour les 1ers secours dans la vie quotidienne)

Actions correctives : avion arrété. Magnéto changé

Actions préventives : diffusion de ce REX