Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration HR36KFZ7EV

Perte de puissance en finale IFR en VMC

Dates

Date de déclaration : 23/10/2021
Dernière modification : 24/10/2021
Date de clôture : 24/10/2021

Descriptif de l'évènement

Approche LPV LFXX piste XX en conditions VMC régime IFR

Initiation de la procédure autorisé par le contrôleur de XX XXXXX. Ce dernier nous demande de stopper notre descente à 3000ft sur la procédure pour laisser passer un Jet devant nous. Toute la descente s'effectue sous PA, la capture d'altitude se fait correctement, je remets la puissance pour maintenir le palier. Nous sommes à 3000ft, 110kts sur la procédure.
Quelques minutes après la mise en palier, perte de 400 tr/min avec d'importantes vibration moteur. Je désenclenche tout de suite le pilote automatique et je regarde mes paramètres moteurs, tous les voyants sont dans le vert, pas de perte de pression d'huile ni même de Fuel Flow. J'effectue donc une recherche de panne :
-la mixture est bien sur plein riche
-la pompe sur ON
-Les magnétos sont bien sur BOTH

Toujours avec des vibrations importantes, je demande à mes passagers qui sont tous 2 des pilotes de prendre le manuel de vol de l'avion et de chercher dans "abnormal procédure" l'item correspondant à des vibrations moteur. J'effectue des variation de régime moteur en pensant qu'il s'agit d'impuretés dans le carburant. Rien de change.

Pendant ce temps la je m'occupe d'évaluer mon environnement pour trouver un champs ou se poser si le moteur tombe en panne complétement. La vitesse réduit à 90 kts en palier à 3000 ft

J'explique au contrôleur qu'on a une perte de puissance et de fortes vibration moteurs, et qu'on serait preneur d'une approche direct avec la priorité.

Ce dernier nous autorise une approche à vue et demande au jet dans le circuit de se placer en attente et déclenche les équipe de secours de la plateforme.

La puissance et les vibrations s'estompent, nous reprenons la puissance de notre moteur et la vitesse remonte aussi. Les vibrations ont eus lieu pendant 60-70 secondes environ

Nous effectuons notre approche sans autres problèmes et nous posons en toute sécurité.

Une fois au sol, quelques heures après avoir coupé le moteur et récupéré de nos émotions, nous essayons de redémarrer pour voir si le problème revient. Quelques secondes ( environ 100-120 secondes ) après avoir redémarré l'avion s'est remit a vibrer de façon importante et le moteur s'arrêta quelques instants après. L'analyse mécanique révèlera une casse des soupapes sur un cylindre du moteur.
De part ma formation professionnelle en ATO ( CPL/IR/ME) j'ai été correctement formé à réagir à ces situations ce qui m'a permit de réagir tout de suite et de prendre conscience de mon environnement et analyser la situation correctement et prendre des décisions qui m'ont semblés correctes

Le fait d'avoir des passagers pilotes également m'a beaucoup soulagé car a aucun moment la panique n'a pris place a bord. Nous avons tous réagit avec sans froid et de façon méthodique.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Non défini
Nature du vol : IFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : En approche
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Moteur: Panne
Type d’aéronef : C 172
Equipement : Instrumentation "Full Glass Cockpit"

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Cet événement est intéressant d'un point de vue retour d'expérience. Lors de l'exploitation d'un avion monomoteur en IFR, les possibilités de gestion de panne moteur en IMC sont extrêmement réduites. L'analyse et la gestion d'une panne en approche finale peut se révéler compliquée jusqu'au retour des conditions à vue (descente en vol plané sous la couche si cela est possible) et pouvoir conduire un atterrissage en campagne.

Comme le fait remarquer le pilote, les conditions VMC ce jour-là, qui lui ont permis de gérer la situation plus sereinement et d'avoir des options de poser en campagne si nécessaire.
Il est à noter que le moteur a fonctionné à puissance réduite même après la casse des soupapes pour permettre la fin du vol.

Le cylindre et les soupapes ont été changé et le moteur revu par la mécanique avant sa remise en service.

Encore merci pour ce retour d'expérience.


Actions correctives :

Actions préventives :
-Communication du REX aux membres du club.
-Rappel des événements à déclaration obligatoire.