Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration CE9B2YT8B3

Collision aviaire

Dates

Date de déclaration : 02/11/2021
Dernière modification : 02/11/2021
Date de clôture : 02/11/2021

Descriptif de l'évènement

Navigation à destination de La Réole, en route à 1800 ft, j'ai aperçu subitement et de manière très brève une petite masse noire dans notre direction suivie d'un léger bruit sur notre gauche. Après quelques secondes, nous comprenons que nous venons de percuter un petit oiseau. L'avion vole alors parfaitement, n'a pas été dévié. Les commandes répondent parfaitement. Nous décidons alors de continuer notre route vers La Réole étant quasiment à équidistance des deux points.
Après l'atterrissage, nous confirmons le choc avec un petit oiseau en découvrant qqs traces de plumes et de sang sur le bord d'attaque de notre aile gauche au niveau du hauban à 15 cm de l'avertisseur de décrochage. Nous signalons rapidement cet incident à nos instructeurs sur place.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Environnement
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : Cavok
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En route
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Collision aviaire/Péril animalier
Type d’aéronef : C 152
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Lors de toute phase de vol, une attention portée à l'extérieur du cockpit permet de voir et anticiper des évènements. L'écoute active de la radio mais aussi des bruits environnants permet une gestion du vol la plus appropriée.
A la détection de tout bruit en route, une vérification visuelle si possible doit être entreprise et une vérification des commandes sous forme de test de débattement des gouvernes doit être réalisée.
Lors du retour au sol, une vérification approfondie doit être effectuée afin de lever toute suspicion de dégât matériel.

Actions correctives :
- Inspection visuelle si possible juste après le choc
- Vérification des commandes par test de débattement des gouvernes
- Se poser afin d'inspecter la zone d'impact
Actions préventives :
- Regard au maximum du temps porté en dehors du cockpit
- Veille radio pouvant signaler des passages aviaires au voisinage de la position de l'aéronef
- Manœuvre d'évitement dans la mesure du possible