Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration FXHHXUTI9M

Suspicion pénétration involontaire Classe D Paris

Dates

Date de déclaration : 12/12/2021
Dernière modification : 14/12/2021
Date de clôture : 14/12/2021

Descriptif de l'évènement

Pénétration involontaire potentielle dans la classe D de Paris.
En vol d’instruction, départ de Chelles LFPH vers Meaux LFPE pour des TDP à Meaux.
Piste en service à Meaux les 16. Météo CAVOK.
Choix d’arriver légèrement au nord ouest de la verticale de LFPE pour avoir une chance d’obtenir du contrôleur directement une base main droite ou une finale 16.
Contact radio tardif avec le contrôleur car difficulté de l’élève à s’imposer sur la fréquence, minimum 3 autres utilisateurs à ce moment là. Je choisis de reprendre la radio, le contrôleur m’annonce qu’il me voit sur son radar dans la classe D de Paris.
Correction de cap immédiate pour être sûr d’en sortir le plus rapidement possible et je demande au contrôleur de nous excuser auprès de Paris.
Fin de l’événement.
Malgré une bonne connaissance du secteur, il est possible nous ayons écorné la classe D en voulant optimiser l’arrivée à Meaux. Pour moi, nous étions juste en bordure de zone.
Merci au contrôleur pour son retour.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : Cavok
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En route
Type de vol : Instruction double commande
Type d'évènement : Infraction RCA
Type d’aéronef : DR 400/140
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Plusieurs facteurs se sont conjugués pour amener à cette pénétration légère des zones de Paris. Ces facteurs se retrouvent dans le modèle de compétence pilote : Connaissances ; Conscience de la situation ; Gestion de la charge de travail.
Une barrière de prévention efficace aurait été un briefing TEM intégrant les particularités du jour. En effet, avant le vol l'instructeur connaissait les pistes en service à Meaux et envisageait déjà d'élargir sa trajectoire vers le nord pour demander une directe en finale 16. L'intégration de la particularité du terrain de Meaux, à savoir sa proximité avec les zones de Paris, dans un briefing TEM aurait permis de revoir les limitations des zones de Paris (re-visualisation des repères sol pertinents) puisqu'un élargissement de trajectoire vers le nord diminue de fait les marges par rapport à ces zones.

Actions correctives :
Débriefing avec l'instructeur.
Demande des relevés radar auprès de la DSAC et de la subdivision Qualité de Service et Sécurité du SNA pour affiner l'analyse (multiples demandes restées malheureusement sans réponses).

Actions préventives :
Diffusion du REX à tous les membres.
Rappels sur les limites des zones de Paris à tous les membres via un Mémo spécifique.