Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration CC4S3JULHX

Emport de gilets auto-gonflants en survol maritime

Dates

Date de déclaration : 14/12/2021
Dernière modification : 15/12/2021
Date de clôture : 15/12/2021

Descriptif de l'évènement

Départ de [LFxx] pour Yeu.
[ altitude pour traverser 4000ft ]
Par sécurité pour le retour au cas ou le plafond baisse j'avais emmené mes gilet "bateau".
Pas vu les nouveaux modèles du club.
[ ]

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : En route
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Non défini
Type d’aéronef : DR 400/120
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


<< 1. Réglementation sur l'emport des gilets de sauvetage >>
> Le paragraphe NCO.IDE.A.175 de l'AirOps "Survol d'une étendue d'eau"' indique l'obligation d'emporter un gilet pour chaque occupant lorsqu'un avion monomoteur :
- survole une étendue d'eau au dessous de la distance de plané par rapport à la terre ferme ;
- ou décolle ou atterrit sur un aérodrome où, "selon l'avis du pilote commandant de bord, la trajectoire de décollage ou d'approche se présente de façon telle au-dessus de l'eau qu'en cas de problème, la probabilité d'un amerrissage n'est pas à écarter."
> Le pilote raconte qu'il emporte ses gilets "par sécurité pour le retour au cas où le plafond baisse". Or, à l'île d'Yeu, on ne peut décemment pas écarter la possibilité d'un amerrissage en cas de panne à l'approche ou au décollage : l'emport est donc obligatoire quelque soit l'altitude à laquelle on fait la traversée.

<< 2. Réglementation sur l'accessibilité des gilets à bord >>
> Le même paragraphe NCO.IDE.A.175 précise par ailleurs que les gilets "sont portés ou rangés dans un endroit facilement accessible à partir du siège [ ] de la personne à laquelle le gilet est destiné."
> Le pilote rapporte que les gilets ne sont pas portés pendant le vol mais rangés dans un sac accessible : c'est réglementaire.

<< 3. Réglementation sur le type de gilets >>
> L'AirOps ne précise pas les critères du gilet de sauvetage dans le cadre des NCO.
> Les "gilets bateau" emportés par le pilote sont de type auto-gonflants. Ils répondent à une certification qui leur est propre : ils sont réglementaires.

<< 4. Raisonnable ? >>
> Le pilote satisfait donc la réglementation AirOps lors de son vol vers l'île d'Yeu.
> Mais que ce serait-il passé en cas d'amerrissage ?
- peut-être les occupants auraient-ils eu le temps de sortir les gilets du sac ;
- peut-être auraient-ils réussi à les enfiler ;
- peut-être même serait-ils parvenus à sortir de l'avion avant que les percuteurs automatiques ne soient atteints par l'eau et ne les condamne, par le gonflage indésirable de leurs gilets, à rester bloqués dans la carlingue...

<< 5. Politique club >>

< 5.1 l'île d'Yeu, Belle Île, Quiberon ou Ouessant >
> LFEY, LFEQ, LFEC : l’emport des gilets de sauvetage est imposé par la réglementation quelque soit l'altitude de la traversée du fait des trajectoires d’arrivée ou de départ qui ne peuvent éviter le survol de l’eau.
> LFEA : la trajectoire réglementaire sans gilet étant difficile à garantir, le club conseille formellement l’emport des gilets.

< 5.2 Choix du type de gilets >
> Le club met à disposition depuis août 2020 des gilets de sauvetage à port permanent et déclenchement manuel répondant à la norme ISO 12402-3 (flottabilité en eau agitée). Ce type de gilet doit être emporté en priorité.
> Des gilets jaunes sous sachet plastique sont toujours disponibles. Ils peuvent être emportés en cas d’indisponibilité des gilets à port permanent.
> Des gilets personnels peuvent être emportés seulement s’ils sont à déclenchement manuel. Le club interdit les gilets à gonflage automatique. Par ailleurs, il est vivement recommandé qu’ils soient de qualité au moins équivalente à celle des gilets club.

< 5.3 Utilisation des gilets >
> Le club recommande fortement que les gilets à port permanent soient enfilés par chaque occupant avant le vol.
> S’il s’agit des gilets de dépannage sous sachet plastique, ils doivent rester immédiatement accessibles pendant le survol de l’eau.
> Par ailleurs, le survol de l’eau inclut l'obligation pour le commandant de bord de s'assurer que l’utilisation des gilets est connue de chacun dans le cadre du briefing passager.
> L'instruction de ne déclencher le gonflement qu'une fois sorti de l'avion doit impérativement faire partie du briefing.

Actions correctives : nil

Actions préventives :
- publication aux membres ;
- publication nationale.