Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration DG76U0PD5C

Perte du puissance au décollage

Dates

Date de déclaration : 12/01/2022
Dernière modification : 13/01/2022
Date de clôture : 13/01/2022

Descriptif de l'évènement

Après une révision des 100hres et une révision complète des 5 ans (remplacement de toutes les tuyauteries, etc.), puis des essais sol et en vol de l'atelier sans problème, nous venons prendre livraison de l'avion acheté à Haguenau.
Essais moteurs normaux. Décollage en 03 à12h30 LOC avec un pilote et un instructeur en place droite. Après un virage, vers 500Ft sol, le moteur semble tousser. On tire la réchauffe carbu : rien n'y fait. Puis perte de puissance sans arrêt du moteur. On décide de se poser en contre QFU après remise en configuration atterrissage. En courte finale, le moteur repart en pleine puissance. On décide de continuer en vol par une A.P.I pour des essais plus approfondis à proximité immédiate de la piste. En vérifiant les paramètres, on s'aperçoit que la pression essence est faible, voire s'annule dès que l'on coupe la pompe électrique. Le moteur repart dès que l'on met la pompe électrique. Apparemment, problème de pompe mécanique pourtant neuve. On décide de se poser après 11 minutes de vol.
Les essais au sol confirme le manque d'alimentation essence seulement en forte puissance.
La présence d'un instructeur en place droite m'a permis de ne pas paniquer et d'essayer de comprendre l'origine de cette perte de puissance. Lors de la remise de gaz et la reprise pleine puissance du moteur, on a décidé de poursuivre pour des essais à proximité immédiate de la piste.
L'atelier qui a effectué tous les travaux d'entretien démonte la pompe mécanique et toutes les durites essence. Après plus de 6 heures de vérifications déverses, la pompe mécanique est mise hors de cause. Mais un petit copeau de protection de durite est retrouvé dans un clapet du circuit essence, ce qui déroutait une partie du débit vers le réservoir. Toutes les durites et composants du circuit essence ont été démontées et soigneusement nettoyées, puis remontées.
Essais moteur au sol OK.
Le lendemain, de nouveaux essais au sol sont concluants. Puis un essai atelier en vol est également concluant.
Ensuite, décollage vers LFNV pour un vol de 3h15 : RAS.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : Vent 20° de 10-15Kt. Plafond 2000Ft. Scattered. Bonne visibilité au sol. Temp 05°C
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : Au décollage
Type de vol : Convoyage
Type d'évènement : Maintenance: Problèmes
Type d’aéronef : DR 400/140
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Le manuel de vol de l'avion ne traitant pas ce type d'évènement, il est cependant essentiel d'effectuer une recherche de panne. Les conditions MTO du moment laissait présager un givrage carburateur. La mise en service de la réchauffe carburateur n'a pas permis de retrouver de la puissance. Après un contrôle des paramètres moteur, le pilote a détecté une pression d'essence anormalement basse. Dès la mise en service de la pompe électrique, l'indicateur de pression essence est revenu à la normale et ainsi que la puissance du moteur..

Actions correctives :

Actions préventives :
Le contrôle des paramètres moteur avant décollage est essentiel. Ensuite, en montée initiale, lors de l'arrêt de la pompe essence électrique, il est très important de vérifier la pression d'essence. En cas de baisse significative, signe d'une défaillance du système, la remise en service de celle ci pourra dans certains cas, éviter l'arrêt du moteur et permettre d'envisager un retour sur le terrain.