Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration 3GGVEY8VYF5

Avarie de l’écran de contrôle de puissance électrique

Dates

Date de déclaration : 17/04/2022
Dernière modification : 17/04/2022
Date de clôture : 17/04/2022

Descriptif de l'évènement

En séance de tour de piste pour un vol de formation FI dans le but d’un lâcher Electro, et après 30 minutes de vol, l’écran EPSI qui permet l’affichage de la puissance utilisé, l’état des batteries, et le temps de vol restant, est tombé en panne. Il est subitement passé en surbrillance très claire pour finir tout blanc avec plein de rayures multicolores verticales. L’instrument n’est plus utilisable pour la conduite du vol. Heureusement il reste sur un autre instrument l’affichage de la puissance électrique utilisée ce qui permet le contrôle de la puissance necessaire au vol. Nous abrégeons le vol par un attérissage normale.
Sur cet avion la surveillence de l’autonomie electrique restante est une constante, donc nous savions qu’au moment de la panne il nous restait encore largement quinze minutes d’autonomie, et nous avions l’affichage de la puissance utilisée sur un autre instrument. Nous n’avons donc pas eu d’inquiétude sur la suite du vol, mais sans valeur réelle de l’autonomie, il n’était pas raisonnable de poursuivre le vol. Nous avons donc abrégé la séance et décidé d’un attérissage.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : SO
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : En tour de piste
Type de vol : Instruction double commande
Type d'évènement : Instruments: Panne
Type d’aéronef : Vélis Electro
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Cela démontre que sur cet avion dont l’autonomie électrique varie grandement selon la puissance consommée, il est très important de toujours avoir à l’esprit le pourcentage de puissance restant et le temps de vol qui en découle. Cette avarie s’est produite en tour de piste, il n’y avait donc pas de problème pour récupérer le terrain. En revanche si cette avarie arrive en vol local éloigné, il est impératif de voler à la vitesse de finesse max pour économiser la puissance et avoir l’autonomie maximale pour rentrer au terrain.

Actions correctives :

Actions préventives : Sans en avoir la certitude, nous supposons que les téléphones en émission peuvent perturber l'avionique. Nous allons rajouter sur la checklist que les téléphones doivent être en mode avion avant le vol.