Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration HKDDU7E6NG

Rapprochement au décollage avec un hélicoptère

Dates

Date de déclaration : 29/04/2022
Dernière modification : 29/04/2022
Date de clôture : 29/04/2022

Descriptif de l'évènement

Lors d'un vol instruction en vue du vol annuel de mon élève, alors que nous sommes au point d'attente la tour de contrôle nous autorise à l'alignement et au décollage. Nous allumons donc notre phare d'atterrissage et procédons à l’alignement, quand dans le même temps j’entends une autorisation donnée par la tour à un hélicoptère EC120 pour effectuer une PTU sur la bande en herbe située à gauche et parallèle à la piste en dur. Je cherche donc ce trafic qui se trouve probablement sur ma droite puisque des voiles sont en descente sur la zone de parachutisme située sur ma gauche. Ne le voyant pas, j'estime donc que ce trafic est loin, de plus je suis autorisé au décollage et lui n'est pas autorisé à l’atterrissage mais à débuter son exercice.
Je laisse donc mon élève mettre en puissance, l'avion accélère quand j’aperçois au dessus de nous l'hélicoptère à une hauteur que j'estime à 20m environ.
J'effectue instantanément un arrêt-décollage. Pendant la décélération le contrôleur me demande de maintenir la position car un hélicoptère est en exercice d'encadrement sur la bande en herbe.
Je lui réponds que j'ai eu visuel et que j'ai effectué un arrêt-décollage. La distance que nous avions parcourue était d'environ 100m, la piste était humide et une légère embardée sur la gauche s'est produite lorsque que l'élève a appuyé lui aussi sur les freins.
Une fois l'hélicoptère posé, nous avons été de nouveau autorisés au décollage, la suite du vol s'est déroulée sans autres incidents.
- Le trafic hélicoptères est une menace bien identifiée sur notre plateforme. Les contrôleurs aériens sont également sensibilisés à cette menace, particulièrement sur le risque que présente la turbulence de sillage générée par les hélicoptères.
- Il est fréquent d'observer sur notre terrain un couplage des fréquences Sol et Vol, et parfois SIV, ce qui peut générer une forte charge de travail pour le contrôleur et une perte de conscience de la situation pour les pilotes en vol ou au sol.
- Ce jour là, le trafic et les activités aériennes étaient denses.
- Durant le briefing avant roulage les menaces liées au trafic en tour de piste et la piste humide ont été évoquées.
- Avec le recul, j'aurais dû demander confirmation de l'autorisation de décollage et la position du trafic en exercice sachant que le taux de descente de ce type d'appareil est très élevé en PTU.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : Vent Calme
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : Au décollage
Type de vol : Instruction double commande
Type d'évènement : Risque d'abordage
Type d’aéronef : DR 400/140
Equipement : Instrumentation "Full Glass Cockpit"

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


a) Comme souligné dans le rapport d’enquête du BEAD ci-dessus mentionné, l'autorotation sur hélicoptère est une phase éminemment dynamique qui laisse peu de place à la détection d’éventuels trafics conflictuels.
Ce genre d'exercice ne devrait pouvoir se dérouler que lorsque aucun trafic n'est présent à proximité, y compris au sol, sur une voie de circulation et à plus forte raison si un appareil est déjà aligné sur la piste ou en phase de décollage.

b) Le trafic militaire par moments très dense sur la plate-forme est susceptible de créer des situations à risque ; le fait que cet aérodrome soit contrôlé peut créer un faux sentiment de sécurité et une baisse de vigilance de la part des pilotes ; il est important que les FI développent chez leurs élèves une attitude de vigilance constante et une capacité de perception de la situation d’ensemble (situational awareness).

Actions correctives : néant

Actions préventives :
Commenter durant la formation et au cours des vols de contrôle annuel l’analyse de risque « Fort trafic militaire sur LFxx » mise à la disposition des pilotes de l'Aéroclub ;
- Prévenir les pilotes VFR sur le faux sentiment de sécurité et l’exigence de vigilance en Espace Aérien Contrôlé, y compris dans le circuit et dans la circulation au sol d’un aérodrome contrôlé ;
- Développer chez les pilotes la capacité de perception de la situation d’ensemble (écoute du trafic radio, visualisation des trajectoires, carte mentale des appareils en vol)
- Recommander aux pilotes de ne pas hésiter en cas de doutes de demander confirmation au contrôleur.
- Analyse de l'évènement avec le SNA local (fait)