Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration 3D7WMXXFCRL

Manoeuvre d'évitement non standard ?

Dates

Date de déclaration : 30/05/2022
Dernière modification : 31/05/2022
Date de clôture : 31/05/2022

Descriptif de l'évènement

De retour de Pontoise vers Toussus passant le point SW en sortie de TMA, le contrôleur me demande de quitter la fréquence en me signalant de nombreux traffics évoluant entre 1500 et 2000 ft au sud du secteur. Je redouble donc de vigilance et aperçois après quelques instants deux aéronefs à 11h dans une manœuvre de dépassement. Initialement il me paraissent en éloignement, mais très rapidement je me rencontre qu’ils sont en rapprochement. L’un des deux à une trajectoire plutôt parallèle à gauche de ma route, mais au dernier instant, sa trajectoire semble s’infléchir vers la mienne. Dans le doute, j’ouvre sur la droite. Au final le croisement se fait à une distance de quelques dizaines de mètres.
Malgré toute mon attention, je constate ne pas avoir réussi à convenablement anticiper les trajectoires des aéronefs en approche. Dans un espace de classe G sans contrôle, il n’y a pas de possibilité de communication entre nous mais les règles de l’air prévalent. Cependant, l’autre aéronef n’a pas ouvert sur sa droite en approchant mais plutôt sur sa gauche sûrement contraint par la manœuvre de dépassement du troisième aéronef. Je ne pense pas que le dépôt d’un AIRPROX était pour autant nécessaire mais cela se discute. Cet événement me rappelle à quel point il faut voir et éviter en VFR !

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En route
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Risque d'abordage
Type d’aéronef : C 172
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


En pareil cas, il faut se référer au SERA.
Le chapitre 2 du SERA "Prévention des abordages" défini les règles en la matière.
Le SERA.3210 précise la "Priorité de passage".
a) L’aéronef qui a la priorité de passage conserve son cap et sa vitesse.
b) Lorsqu’un pilote sait que la manœuvrabilité d’un autre aéronef est entravée, il cède le passage à celui-ci.
c) Lorsqu’un aéronef se trouve, aux termes des règles ci-après, dans l’obligation de céder le passage à un autre aéronef, il évite de passer au-dessus ou au-dessous de ce dernier, ou devant lui, à moins de le faire à bonne distance et de tenir compte de la turbulence de sillage.
1) Aéronefs se rapprochant de face. Lorsque deux aéronefs se rapprochent de face ou presque de face et qu’il y a risque d’abordage, chacun d’eux oblique vers sa droite.
2) Routes convergentes. Lorsque deux aéronefs se trouvant à peu près au même niveau suivent des routes convergentes, celui qui voit l’autre à sa droite s’en écarte ; toutefois :
i) les aérodynes motopropulsés cèdent le passage aux dirigeables, aux planeurs et aux ballons ;
ii) les dirigeables cèdent le passage aux planeurs et aux ballons ;
iii) les planeurs cèdent le passage aux ballons ;
iv) les aéronefs motopropulsés cèdent le passage aux aéronefs qui sont vus
remorquant d’autres aéronefs ou objets.

Le b) du SERA.3210 est toutefois peu connu des pilotes: Lorsqu’un pilote sait que la manœuvrabilité d’un autre aéronef est entravée, il cède le passage à celui-ci.
Dans l'événement de ce REX, 3 aéronefs sont en cause. L'appareil du milieu est pris en tenaille par un appareil qui le dépasse sur sa droite et un autre aéronef en sens inverse sur sa gauche. Sa marge de manoeuvre est donc limité. Il est prioritaire sur l'avion qui le dépasse et devrait virer à droite obligeant l'aéronef dépassant à faire de même tandis que l'avion en sens inverse devrait virer lui aussi à droite. Cependant il choisi de virer à gauche sans doute vers l'avion qu'il voit le mieux et c'est là que s'applique le b) du SERA.3210, l'avion en sens inverse notant l'entrave dans laquelle se trouve cet avion aurait dû lui céder le passage.

Entre Pontoise et Toussus le Noble, les trafics évoluent au plafond des zones pour des raisons de sécurité (hauteur) et d'environnement (bruit). La vigilance doit être active. Le principe de base VOIR et ÉVITER prend ici tout son sens. L'évitement peut être anticipé et en fonction du contexte le changement d'altitude peut être une solution.

Actions correctives :

Actions préventives : La connaissance des règles de prévention des abordages du SERA fera l'objet d'une communication aux membres de l'aéroclub.