Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration 3GGVVO8IA97

Collision aviaire

Dates

Date de déclaration : 30/05/2022
Dernière modification : 31/05/2022
Date de clôture : 31/05/2022

Descriptif de l'évènement

Le projet de vol est une navigation de Brest vers Ouessant au coucher du soleil, et un retour de nuit.
Pour éviter de faire trop de bruit vu l’heure tardive, j’arrive via la verticale du terrain et procède à un encadrement pour la piste 05. En courte finale, ma passagère me signale une envolée de mouettes un peu après les numéros de piste. Je décide d’ajuster mon atterrissage pour me poser plus tôt et éviter les oiseaux. Malheureusement un jeune s’est envolé bien après les autres et heurte violemment le saumon d’aile droite.
Compte tenu du bruit de l’impact, et du fait que nous soyons en 05 avec la proximité immédiate après l’envol de la mer, que nous sommes à quinze minutes de la nuit aéronautique, je décide de faire un complet pour vérification de l’avion avant de redécoller juste avant la nuit.
Au cours de l’inspection, je constate la présence de plumes et de sang sur l’aile mais aucun dommage apparent. Nous remettons en route pour retour sur Brest.
Durant la remontée de piste 05 je découvre le corps de la mouette sur le bord de piste. Je signale l’impact sur la fréquence de Ouessant en auto-info, et également sur la fréquence d’Iroise Info.
Le risque aviaire est très présent à Brest.
En tant que contrôleur aérien je suis régulièrement confronté à ce genre de problématique, et je porte une attention toujours particulière durant les phases critiques du vol.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Environnement
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK / 040° 5kt
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : A l'atterrissage
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Collision aviaire/Péril animalier
Type d’aéronef : DA-40 NG
Equipement : Instrumentation "Full Glass Cockpit"

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Bonne réaction du pilote qui a préféré faire un atterrissage complet au lieu d’un toucher afin d’effectuer un contrôle de l’avion. En cas de choc aviaire il faut faire en sorte d’abréger le vol en se reposant rapidement pour effectuer un contrôle visuel sur les éventuels dégâts.

Actions correctives :

Actions préventives :