Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration 4EJCZK6YNRB

Perte de puissance en montée initiale

Dates

Date de déclaration : 15/06/2022
Dernière modification : 16/06/2022
Date de clôture : 16/06/2022

Descriptif de l'évènement

L'avion qui vient d'effectuer 1 heure de vol est pris en compte par l'élève pilote avec 3 heures d'autonomie restante. Après avoir fait les essais moteurs et la check list avant décollage le pilote décolle. La puissance est disponible, aucune alarme ne survient. L'avion accélère normalement, le badin devient actif et la vitesse de rotation est atteinte. Après la rotation le pilote effectue un palier d'accélération, il fait particulièrement chaud. Au passage du seuil de piste opposé la puissance chute brutalement. Il n'y a pas de bruit particulier ni de détonation mais le moteur semble s'étouffer ou plus alimenté en carburant. Après avoir vérifié la position du robinet d'essence, de la commande de richesse et des magnétos, l'avion ayant encore de l'énergie le pilote réduit légèrement les gaz puis remet plein gaz pensant remédier à un problème de surgavage mais le problème persiste et l'avion se met rapidement à perdre de l'altitude. Le moteur tourne toujours mais a un régime estimé proche de celui du ralenti malgré la commande de gaz poussée à fond. L'hélice tourne en moulinet. Constatant que l'atterrissage en campagne est inéluctable, le pilote dirige l'avion en direction d'un champ vers la droite à la vitesse de finesse max. La hauteur de départ étant trop faible il se rend compte que le poser risque d'intervenir avant un chemin de terre qui longe le champ. Une tentative pour réduire le plan de descente est effectuée mais l'alarme de décrochage retentit. Le pilote rend la main pour reprendre de la vitesse, l'alarme sonne toujours. Les roues touches souplement sur une partie de culture basse, la terre est dure, sèche et peu bosselée. Puis l'avion s'engouffre dans un champ de blé, saute le chemin de terre qui n'a pu être évité et continue sa course dans le champ de blé suivant pour être rapidement freiné par l'effet de frottement. Une fois l'avion immobilisé, le moteur tourne toujours, la procédure d'arrêt moteur est effectuée selon la procédure normale.
Au cours de ma formation mes instructeurs m'ont fait effectuer plusieurs fois une simulation de panne moteur après décollage sur cet axe. Lors de mon dernier vol, j'avais effectué 2 exercices d'encadrement correctement réalisés ce qui n'avait pas été le cas précédemment. Ces exercices ont été prépondérants dans la gestion de cet événement.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : Au décollage
Type de vol : Solo supervisé (laché, nav solo, ...)
Type d'évènement : Moteur: Problème
Type d’aéronef : DR 400/120
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Excellente réaction de l'élève pilote qui a appliqué sans douter la procédure en cas de panne moteur en montée initiale. La configuration de piste était favorable, offrant un large dégagement dans la montée initiale (champs de blés), ce qui n'est pas toujours le cas en bordure d'aérodrome.
L'avion avait volé dans l'heure précédente avec un instructeur à bord sans le moindre signe d'anomalie. Cela nous rappelle que les causes racines d'une panne moteur totale ou partielle peuvent parfois être indétectables, et qu'il est nécessaire de toujours préparer un projet d'action en cas de panne moteur en montée initiale. En l'occurrence, le pilote a régi rapidement en adoptant une trajectoire lui permettant de contrôler son avion jusqu'au toucher. La conséquence a été un atterrissage forcé réussi, le pilote n'a pas été blessé et l'avion n'a pas de dommages apparents. A ce jour la cause de la défaillance moteur n'a pas été identifié et les différents éléments du bloc moteur vont être expertisés.

Actions correctives : Expertise mécanique de l'avion et du bloc moteur

Actions préventives : Rappel de la nécessité de pratiquer régulièrement l'exercice de panne moteur en montée initiale avec instructeur