Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration 4LX7X7LVTWL

voyage avec oubli du bouchon de réservoir supplémentaire

Dates

Date de déclaration : 11/07/2022
Dernière modification : 12/07/2022
Date de clôture : 12/07/2022

Descriptif de l'évènement

Au départ de LFxx j'effectue le remplissage du réservoir supplémentaire , raccroche le pistolet sur la pompe, débranche la prise de terre , édite le ticket de carburant puis
je monte à bord et décolle

A l'arrivée à LFyy, en mettant les flammes, je me rends compte que le bouchon d'essence du réservoir supplémentaire est absent.
Je me remémore les actions et constate que j'ai dû laisser le bouchon sur l'aile après le remplissage.
J'appelle un membre du club et lui demande de passer le message de la perte du bouchon.
Après une pause à LFyy je redécolle pour LFxx .
L'AFIS a déposé un message sur mon téléphone portable et me signale qu'il a trouvé le bouchon à la station essence.
je récupère le bouchon et le replace sur l'aéronef.
Erreur de ma part , j'aurais dû remettre le bouchon avant de raccrocher le pistolet ce que je fais habituellement.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : Après l'arrêt moteur
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Avitaillement
Type d’aéronef : DR 400/160
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Le pilote fait le plein du réservoir supplémentaire d'un DR140B en vue d'une longue navigation.
L'orifice est situé sur le coté droit du fuselage. Il pose le bouchon sur l'aile droite. Il est gêné par un problème de bras, décide de commencer par reposer le pistolet, retire la pince de masse et monte par le coté gauche. Il n'y a pas eu d'"interruption de tâche". Il constate après arrêt pour avitaillement intermédiaire que le bouchon est absent. Il ne semble pas qu'il y ait eu de fuite de carburant.
Le réservoir supplémentaire étant vide, il décide de rentrer en l'état.

Les risques liés à l'oubli d'un bouchon de réservoir:
- fuite de carburant par aspiration, il est décrit des cas de vaporisation par siphonage même en cas de bouchon simplement mal vissé. Ceci concerne plus particulièrement les réservoirs d'aile. La perte de carburant peut alors être rapide et importante, ce qui est un motif d'atterrissage dès que possible.
- Pollution du réservoir (insectes, ...).
-dans le manuel du pilote, il est recommandé de se poser dans les plus brefs délais si l'on s'en rend compte:
"Fermé, l’air contenu dans les réservoirs est saturé en vapeur d’essence (mélange trop riche pour s’enflammer en présence d’une étincelle). Ouvert, le mélange peut être compris entre 4,6 % et 18 % (4,6 % à 18 % du mélange essence-air est composé d’essence), et les conditions du point feu sont réunies (surtout par température élevée). Vous êtes à la merci de la moindre étincelle, qui peut provoquer l’explosion"….
Ce risque est probablement un peu théorique concernant un réservoir vide, sur le coté du fuselage, loin du moteur et de l'échappement.

- risque que le bouchon endommage un autre aéronef. Le point positif a été de prévenir le club dès que le pilote s'est rendu compte du problème.
L'agent AFIS a d'ailleurs rédigé un CRESEA. (Compte Rendu d'Evènement de Sécurité Exploitation Aéroportuaire).


Actions correctives : informer l'AFIS, ou au moins un permanent, ou via le n° d'urgence indiqué sur le badge de la clé de contact, qu'un bouchon de réservoir a été perdu sur les aires de mouvement.

Actions préventives :
-Remettre en place de suite le bouchon de réservoir en fin d'avitaillement.
-CL après avitaillement, faire le tour de l'avion: barre de tractage enlevée/ pince de mise à la terre enlevée/ flammes enlevées/ bouchons en place/ carte Total ou BP dans la sacoche.../ rien sur les ailes.
-REX, CRESAG.