Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration 3GGWELLX9UW

Ouverture de la trappe à Huile en vol

Dates

Date de déclaration : 12/07/2022
Dernière modification : 13/07/2022
Date de clôture : 13/07/2022

Descriptif de l'évènement

Vol au départ de LFxx à destination de LFyt en DA40NG, deux pilotes et un mécanicien pour aller dépanner un Aquila bloqué sur ce terrain suite à un problème électrique.
Une fois la réparation faite, je prends en compte l’Aquila pour le retour vers Brest.
Mise en route, essai moteur et configuration machine, RAS.
Je décolle et lors de la montée initiale je vois la trappe à huile se dresser à la verticale sur le capot. Confirmation à la radio par le pilote de l'avion accompagnateur qui me voit décoller.
J'informe à la radio que je fais un circuit adapté pour revenir me reposer. Je conserve une vitesse réduite dans le circuit et me pose.
Après arrêt du moteur au point d'arrêt et verrouillage de la trappe, je remets en route et redécolle vers LFxx. Le reste du vol est sans problème.
J'ai été concentré sur la bonne fermeture du capot moteur de l’Aquila par le mécanicien et sa fixation suite au dépannage. J'avais vérifié l'huile et fait ma prévol préalablement lorsque le capot était déposé. Je n'ai donc pas vérifié le verrouillage de la trappe avant la mise en route. Je pense que cette vérification aurait du être faite même en l'absence de manipulation de la dite trappe.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : cavok
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : Au décollage
Type de vol : Convoyage
Type d'évènement : Procédures sol
Type d’aéronef : AQUILA-AT01
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Une fois encore on voit bien la nécessité de faire la visite prévol conformément à la procédure. Dans le cas présent la visite prévol a été effectuée avec un moteur décapoté et un mécanicien aux alentours. Cela n’est pas conforme car la visite prévol a été morcelée, et sur un avion qui n’était pas dans une situation « prêt à voler ».

Le SGS rappelle une fois de plus l’impérieuse obligation d’effectuer SEUL sa visite prévol. Il est également demandé aux autres pilotes présents à l’aéroclub ou sur l’ensemble de la plateforme, de ne pas aller déranger un pilote qui serait en train de faire la visite prévol de son avion.

Actions correctives :

Actions préventives :