Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration 3X3YE0Q12CO

Non réception radio suite mauvaise position d’un sélecteur.

Dates

Date de déclaration : 13/07/2022
Dernière modification : 13/07/2022
Date de clôture : 13/07/2022

Descriptif de l'évènement

Partis depuis environ 25 minutes pour une petite navigation d’une heure avec un autre pilote en situation de passager, je contacte le SIV régional pour bénéficier du service d’information en vol et maintenir la pratique des échanges radio. Nous avons alors la surprise de n’entendre aucune réponse alors que l’information RX apparait bien sur la radio (celle intégrée à un GTN750). Après plusieurs tentatives pour résoudre le problème au travers des réglages de la boite de mélange et du squelch, force est de constater que nous n’entendons pas le retour. J’indique cette absence d’audio/réception au SIV en lui précisant que dans ces conditions, j’annule ma demande de suivi et retourne vers le terrain de départ.
Dans la minute qui suit, mon passager pilote propose d’afficher le code 7600 sur le transpondeur pour confirmer notre situation, ce qui me parait effectivement pertinent dans ce contexte vis-à-vis du SIV et que j’affiche donc sur le transpondeur.
De retour vers le terrain où la radio est obligatoire, je réalise les messages A/A requis en précisant à chaque fois que je n’ai plus de réception et en indiquant faire la reconnaissance de terrain 1000 pieds au-dessus du circuit de piste au lieu des 500ft pour ne pas être en conflit avec un éventuel autre trafic qui arriverait en même temps. Tout se passe normalement jusqu’au retour au parking.
A ma grande surprise, le président du club nous y attend, téléphone à l’oreille, en m’indiquant que pas moins de 3 organismes (dont un militaire) l’ont contacté pour avoir de nos nouvelles.
L’origine du souci est identifiée dans les minutes qui suivent. C'est un commutateur, éloigné de la boite de mélange, sur la droite du tableau de bord. Il permet de basculer le circuit audio sur l’écoute du code morse du VOR et se trouve avoir été involontairement basculé (il n’est pas protégé) dans la position VOR. A noter que le GTN750 indique le code des VOR qu’il reçoit, mais cette possibilité est peut-être prévue pour la formation.
Il est réconfortant, mais aussi surprenant, de voir à quel point notre situation a généré une telle préoccupation des services dédiés. N‘étant pas dans une CTR ou en danger, avons-nous eu raison d’afficher 7600 ?
Cette expérience démontre la nécessité de mieux connaitre l’équipement de l’avion et ne pas oublier la fonction des commutateurs, y compris ceux que l’on n’utilise jamais soi-même.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En route
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Instruments: Problèmes
Type d’aéronef : DR 400/120
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Un dysfonctionnement par absence de signal est difficile à détecter et à interpréter. C’est typiquement le cas lorsque la réception radio ne fonctionne pas. Comme toujours, les priorités doivent rester Piloter-Naviguer-Communiquer. Piloter pour maintenir l’avion dans son domaine de vol, ce qui a été fait ici. Naviguer pour amener ou maintenir l’avion dans un environnement compatible avec son dysfonctionnement. Ici, le vol se déroulait dans des classes d’espace aérien où la radio n’est pas obligatoire, et le contact avec le SIV était volontaire à titre d’entraînement. Le choix de retourner vers un aérodrome où la radio est obligatoire mérite réflexion. Mais il s’agit de la base de rattachement de l’aéronef, aérodrome pour lequel le Commandant de Bord a une bonne connaissance des procédures et de l’environnement. Dans une approche TEM menant vers cette décision, ce choix n’est pas déraisonnable (Météo CAVOK). Communiquer : l’affichage 7600 est indiqué dans cette situation. Certes cela déclenche des alertes auprès des Autorités et Services de la Circulation Aérienne, mais c’est justement le but de ces procédures, bénéficier de l’assistance et du support de ces services. Il ne faut pas voir leur intervention comme intrusive, mais au contraire comme une assistance et un apport à la sécurité.

Actions correctives : Débriefing entre le Commandant de Bord et le Correspondant Sécurité sur les actions à faire en cas de perte de réception radio.

Actions préventives : cet interrupteur, très peu utilisé et méconnu, ne devrait pas être mis et laissé dans sa position inhabituelle sans que les pilotes s’en rendent compte.
Proposition d’installer une garde sur ce commutateur, et de communiquer aux pilotes par voie des instructeurs ou par publication sécurité, sur son fonctionnement.