Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration 4MPKHTDZ6IP

Performance au décollage moindre

Dates

Date de déclaration : 26/07/2022
Dernière modification : 26/07/2022
Date de clôture : 26/07/2022

Descriptif de l'évènement

En fin d’après midi, je dois effectuer un vol découverte avec 3 passagers (2 adultes et 1 enfant). Avant le vol, je demande à chacun son poids. Ils me déclarent 90kg, 70kg et 20kg pour l’enfant. Le réservoir de l’avion est entre moitié et 3/4 plein , j’estime avoir 70l à bord.
J’effectue un devis de masse et centrage qui me confirme être dans le diagramme du domaine de vol de l’avion en mettant l’adulte de 70kg et l’enfant en places arrières.
Sachant que l’appareil que je vais utiliser est un peu poussif au décollage avec son hélice grand pas, je décide de faire un décollage pleine puissance sur les freins.
Le roulage s’effectue sans problème ainsi que la rotation mais ensuite l’appareil peine vraiment à prendre de l’altitude. J’effectue toute la montée initiale au second régime avec un vario maxi de 200ft/min.
La suite du vol se passe sans autre difficulté.
Je n’ai peut être pas suffisamment examiné les limitations de l’avion en fonction de la température. Toutefois, un calcul à posteriori met en évidence que les conditions du jour permettaient le vol, mais aux limites sans marge . Des observateurs au sol m’ont fait part qu’au moment de mon décollage j’ai touché une légère composante de vent arrière ce qui n’a pas aidé.
Les passagers ont ils été sincères sur la déclaration de leur poids?
Sur ce type d’appareil il conviendrait , notamment en période chaude de limiter la masse aux places arrières pour éviter de se trouver en difficulté voire d’interdire les passagers arrière. Par ailleurs, spécifier une condition d’exploitation de l’appareil avec une marge de 30% sur les limitations des performances de l’avion.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Autre
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK. vent variable 5kt T°25°C
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : Au décollage
Type de vol : Vol découverte / Vol BIA
Type d'évènement : Non défini
Type d’aéronef : DR 400/120
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Au cours du décollage, le pilote constate que son avion peine à monter et que le taux de montée est plus faible que celui auquel il pouvait prétendre.
Il savait l'avion chargé et lourd mais ce manque de performance l'a alerté.
Une fois au sol, il refait un calcul des performances et les conclusions qu'il en tire sont pertinentes. En effet, dans les conditions du jours, il n'y avait plus de marge de sécurité. L'âge de l'avion et les conditions météorologiques ont très vraisemblablement eu un effet important sur le manque de performance de l'avion au décollage et en montée.
Performance au décollage
Les performances au décollage d'un avion sont fonction de 4 paramètres principaux que sont la température extérieure, l'altitude du terrain (les deux permettant de définir l'altitude-densité), la masse de l'appareil et le vent.
Pour chaque avion, la section 5 du manuel de vol indique les différentes valeurs de performance à prendre en compte selon les phases de vol.
Il est à noter que ces valeurs ont été la plupart du temps mesurées lors des essais de l'appareil c'est à dire qu'elles sont valables en l'état pour un avion neuf, équipé d'un moteur et d'une hélice neufs, piloté par un pilote d'essai. C'est la raison pour laquelle, il est nécessaire de toujours prendre une marge de sécurité afin de prendre en compte l'âge de l'appareil et la technicité moindre des pilotes.
L'aviation professionnelle prévoit d'appliquer un facteur de 1,25 (25%° de marge) lors des calculs de performance. C'est à dire que la valeur de la distance de décollage donnée par le Manuel de vol pour le vol considéré doit être multipliée par 1,25 avant d'être comparée à la distance de piste disponible (TODA). Il en découle que sur les terrains à piste courte, il arrive régulièrement que ce facteur de sécurité soit diminué.

Performance en montée
Pour ce qui concerne les performance de montée, les indication du Manuel de vol ne sont valables que pour une vitesse et une seule qui est bien définie. Toute écart, en plus ou en moins, par rapport à cette vitesse réduira les performances de montée. Dans les conditions du jour, le taux aurait dû être entre 450 et 500 ft/mn. Il est très vraisemblable aussi qu'en plus de l'âge de l'avion, une composante de vent arrière soit venue "aplatir" la trajectoire d'envol.


Actions correctives : sans objet.

Actions préventives :
- limiter le nombre de passager sur ce type d'avion ou du moins lorsque la température est supérieure à 20°C
- rappeler aux pilotes la nécessité de vérifier les performances de l'avion au décollage et à l'atterrissage surtout lorsqu'ils sortent d'une configuration connue tant en masse qu'en température. Emport de passagers, l'été.
- prévoir une conférence sécurité sur les performances