Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration 4LX8DPBTFCC

déclenchement balise ELT au roulage à l'insu du pilote

Dates

Date de déclaration : 12/09/2022
Dernière modification : 12/09/2022
Date de clôture : 12/09/2022

Descriptif de l'évènement

Nous sommes dimanche soir, j'organise un petit vol local avec un ami, son fils, et le mien.
Nous installons les enfants à l'arrière, et le passager adulte prend également place à côté de moi.
Je lui indique comment régler son siège car il est assez grand. Les enfants sont un peu excités par le vol, je leur demande alors de se calmer un peu.
Je procède à la check et démarre l'avion. Je mets donc également en service la radio et poursuis alors les procédures.
J'entends alors un bruit aigu court dans le casque, et demande alors aux enfants de se calmer et d'arrêter de crier dans le micro.
J'entends plus tard à nouveau ce bruit, et redemande alors aux enfants de se calmer. Je réalise mon roulage jusqu'au point d'attente,
et mon passager adulte observe alors les enfants, et s'aperçoit que le bruit aigu ne provient pas de leur bouche, il m'en avertit.
Je vérifie alors au point d'attente la radio, car je pense rencontrer un soucis sur le COM1. Je bascule alors sur le COM2 pour réaliser de nouveaux essais au point d'attente.
C'est alors à ce moment là qu'on me contacte à la radio pour me demander si je suis bien au point d'attente Alpha 23. J'indique alors que je suis juste à côté, au point d'attente Fox 23.
L'agent AFIS qui a été alertée, m'informe que ma balise de détresse est activée. Je fais alors le lien avec le bruit régulier que j'entendais dans le casque.
Je m'aperçois également que la LED rouge de l'ELT clignote.
L'agent me demande de passer la balise sur OFF. Je m'excuse alors pour la gêne occasionnée, et indique que je n'ai pas de bouton OFF sur le bouton rouge de la balise, mais seulement ON, ARMED et RESET/TEST.
Je réalise alors un premier appui sur le bouton RESET, mais la LED continue de clignoter. Je fais alors un appui plus long sur le bouton RESET, et cette fois-ci la LED rouge se stoppe.
Je remercie l'agent et demande si je dois appeler en plus 121.5 pour avertir de la situation, et elle m'indique que 121.5 ne répondra pas.
La balise réinitialisée, l'avion n'ayant pas quitté le sol, et l'agent sur la fréquence de l'aérodrome informée de l'appui accidentel sur le bouton, je continue ma check et réalise mon vol.
Après la montée initiale, je décide tout de même de contacter 121.5 pour informer un second service de l'appui accidentel (étonné qu'il n'y ai personne). Je me présente sur 121.5, j'attends, mais en effet pas de réponse.
Je me repositionne alors sur la fréquence de l'aérodrome pour rester à l'écoute en cas de nouvelles instructions de l'agent AFIS.
Je termine mon vol et rentre l'avion au hangar.
Ce bruit aigu strident régulier (je dirais toutes les minutes), provenait de l'ELT, et ne provenait donc pas des enfants.
Est-ce que l'enclenchement de la balise s'est fait lors de la montée des enfants, lors du réglage du siège de mon passager (en s'appuyant sur le tableau de bord),
où à un autre moment ? Je ne sais pas.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : Au roulage
Type de vol : Local
Type d'évènement : Balise de détresse
Type d’aéronef : DR 400/140
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Le service AFIS était alors fermé.
Le RCC (Rescue Coordination Center) du Mont-Verdun près de Lyon a pu informer un agent présent sur le terrain, et signaler que "la balise de F----X émettait sur la plate-forme".
L'agent AFIS a pu informer F----X avec sa radio portable. Le pilote ne connaissant pas la procédure a fini par parvenir à désactiver la balise.
Pour mémoire, la flotte "avion" du club est équipée de balise fixe "KANNAD" ou "MARTEC" (l'emport d'une ELT n'est pas obligatoire en ULM).

1) Concernant le déclenchement non désiré de la balise de détresse (ELT: Emergency Locator Transmitter):
Il peut survenir à l'insu du pilote lors d'un atterrissage "très dur", lors de violentes turbulences, de fortes vibrations au démarrage ou l'arrêt du moteur...
Il peut aussi s'agir d'un basculement involontaire de ARMED sur ON, par exemple lors de l'embarquement. A noter que l'ELT dispose d'une pile autonome, et n'a donc pas besoin de la batterie pour se mettre en route...

La balise émet alors sur 121.5, et 50 secondes plus tard sur 406 MHz. L'activation de la balise se manifeste par un son ("buzzer") et un témoin lumineux clignotant.

Il y a 3 positions du commutateur (Remote Control: RC 200), de haut en bas: On – Armed- Reset Test
Presser (appui long) la partie Reset Test du commutateur. Il s'agit d'un switch, il revient de lui même à la position Armed.
Ecouter sur 121,5 : silence du buzzer si la balise est bien éteinte.
Signaler dès que possible à l'ATS le plus proche (contrôle, SIV, AFIS, le cas dans ce REX) le caractère involontaire de l'activation de la balise, pour éviter de déclencher les procédures de secours (qui peuvent éventuellement être facturées si attribuées à une négligence... ). Le n° d'appel téléphonique du RCC est le 191.
Si le reset a pu être rapidement effectué, c'est à dire avant que le voyant ne s'illumine et que le buzzer ne sonne, il est possible d'éviter l'émission sur 406 MHz.

2) Concernant l'absence de réponse sur 121.5 (le pilote a même compris que le service était fermé), il s'agit d'une fréquence veillée par de très nombreux acteurs (Contrôle, SIV, AFIS, avions de ligne). A LFOZ, elle est veillée en permanence par l'AFIS. Vu le nombre potentiel d'intervenants, personne ne prendra un appel sur 121.5 ne relevant pas d'une urgence pour éviter une cacophonie... d'autant que de nombreux acteurs ne savent pas si l'évènement se passe dans leur secteur en l'absence d'équipement radar ou de code XPDR précis.
Dans les faits, c'est souvent un avion de ligne, veillant aussi 121.5, à condition d'être à portée de réception, qui donne l'alerte suite à un Mayday sur 121.5. Il doit accuser réception, qui peut d'ailleurs ne pas être reçu par l'appareil en difficulté. Il relaie l'information vers le RCC qui en fonction de la position du liner, va tenter d'identifier la zone où se trouve l'aéronef en difficulté.
En cas d'urgence, le plus simple est de rester sur la fréquence en cours d'un ATS (Contrôle, SIV, AFIS), et dans tous les cas d'afficher 7700 au XPDR qui permet de localiser facilement l'aéronef.
Dans le cas d'une interruption volontaire du vol, il faut aussi déclencher volontairement l'ELT avant l'atterrissage en mettant le commutateur en position ON.


Actions correctives :
debriefing. REX et CRESAG.

Actions préventives :
Publication locale et nationale du REX