Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration 3FADVXOI8Q5

Tours de piste en auto-info sur fréquence périmée

Dates

Date de déclaration : 21/12/2022
Dernière modification : 21/12/2022
Date de clôture : 21/12/2022

Descriptif de l'évènement

Le [date] aux alentours de [heure], j'effectue 3 TDP avec un élève à Redon (LFER). J'effectue ces TDP en A/A sur 123,5 comme j'en ai l'habitude. Nous sommes seuls dans le circuit.
Aujourd'hui, le 1er novembre, j'apprends dans une discussion que la fréquence de Redon a été modifiée et que ce terrain dispose désormais d'une fréquence dédiée. Après vérification, la carte VAC a bien été modifiée avec cette fréquence en date du 06/10/2022.
J'ai donc effectué ce vol sur la mauvaise fréquence, n'ayant pas la VAC à jour.
Je suis bien évidemment fautif d'être allé sur ce terrain sans la VAC à jour (je les vérifie tous les 3 mois environ, en septembre la dernière fois). Je reste néanmoins étonné qu'il n'y ait pas eu de Notam, même après le changement, pour une modification aussi importante (en tout cas je n'ai pas vu de notam ce jour-là).
Je vérifierai désormais mes VAC plus régulièrement et/ou passerai par une version électronique.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo :
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En tour de piste
Type de vol : Instruction double commande
Type d'évènement : Autre type de problème
Type d’aéronef : DR 400/120
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


< 1. Anticollision et nouvelles fréquences auto-info >
> Assurer son anticollision sur un aérodrome en auto-information est une des tâches les plus ardues et les plus critiques en VFR. La radio y est un élément déterminant de sécurité. Deux avions dans le même circuit qui, faute de pouvoir s’entendre, n’ont pas conscience l’un de l’autre, encourent un risque accru de collision.
> Un changement de fréquence récent de l’aérodrome rend cette situation à risque très probable.
> Or, cet hiver, bénéficiant des nouvelles possibilités du 8.33 kHz, 60 de nos 120 terrains vont quitter 123.5 pour une autre fréquence. Où trouver l’info ?

< 2. La carte 500.000 ? >
> Éditée seulement une fois par an, la 500.000 présentera de nombreuses fréquences périmées jusqu'à la prochaine édition de printemps 2023. Il ne faut donc pas s’y référer pour afficher une fréquence auto-info.

< 3. Les NOTAM ? >
> Voici le NOTAM qui était en cours le jour de l’événement :
LFFA-E3518/22
Q) LFRR/QCATT/IV/ BO/ A/000/999/4742N00202W005
A) LFER REDON BAINS SUR OUST
B) 2022 Oct 06 00:00 C) 2022 Oct 19 23:59
E) NOTAM TRIGGER - AMDT AIP AIRAC PERM 10/22 WEF 06 OCT 2022.
MODIFICATION FREQ A/A
> Il s'agit d'un NOTAM TRIGGER. Ce type de NOTAM signale une modification de la Publication d'Information Aéronautique (AIP) sans en détailler le contenu : en tant que "trigger" (déclencheur), il renvoie vers une documentation de référence. Par exemple, à un SUP AIP (cas typique : création de zones temporaires pour un meeting aérien) ; où comme dans le cas présent, à l'amendement de l'AIP lui-même (AMDT AIP AIRAC*) qui est le document maître contenant tous les changements implémentés lors du cycle AIRAC**.
> Un NOTAM TRIGGER AMDT AIP est ainsi émis pour un aérodrome qui connaît une modification importante de son AIP. Sa validité réglementaire est de 14 jours, délai considéré comme raisonnable pour que les usagers en aient pris connaissance.
> On voit les limites du NOTAM TRIGGER pour les pilotes occasionnels que nous sommes :
- il n'est pas explicite, avec une syntaxe complexe et un contenu partiel ;
- il nous est peu connu ;
- il reste publié peu de temps.
> À titre de comparaison, voyons le NOTAM émis pour le changement de fréquence d’Étrépagny :
LFFA-E4139/22
Q) LFFF/QCACF/IV/ BO/ A/000/999/4918N00138E005
A) LFFY ETREPAGNY
B) 2022 Nov 03 00:00 C) 2022 Nov 16 23:59
E) MODIFICATION FREQ A/A. NOUVELLE FREQ 120.110MHZ
> Il s’agit là d’un NOTAM classique, beaucoup plus facile à exploiter : on peut supposer que notre pilote qui a loupé le trigger aurait vu celui-ci. Remarquons cependant sa validité, elle aussi de 14 jours seulement.
> Dernier exemple, le cas de Morestel (LFHI) qui a quitté 123.5 pour 120.065 le 3 novembre : pas de NOTAM émis (malgré la demande de l’aéroclub local à l’Autorité). En effet, pour les terrains dépourvus de percée IFR, la simple révision des cartes VAC (qui fait l’objet d’un amendement dit non AIRAC) est censée suffire aux usagers : l’absence de NOTAM est donc conforme aux normes de publication…
> En résumé, pour un changement de fréquence A/A sur un petit aérodrome, les critères de publication de NOTAM :
- ne sont pas à la mesure du risque encouru ;
- sont diversement appliqués d’une région aéronautique à l’autre par l’Autorité.
> Nous devons donc trouver l’info ailleurs.

< 4. Les cartes VAC ! >
> Un changement de fréquence auto-info est toujours planifié un jour de révision documentaire : les VAC sont donc une source d’information très fiable.
> Mais comme notre pilote l’a diagnostiqué, une des difficultés consiste à les garder à jour.
> Si on imprime et vérifie ses VAC à partir du site du SIA***, une bonne pratique est de noter au début de son lutin la limite de validité. Cette date figure en haut à droite de la page de téléchargement (« Prochaine mise à jour »).
> Si on utilise des VAC électroniques, il faut s’assurer de leur téléchargement dans l’application support. En général, il y a un message d’alerte en cas de péremption et il faut lancer la mise à jour manuellement. Ajoutons qu’il est vivement recommandé de disposer d’un appareil électronique de secours contenant lui-aussi les VAC à jour. Un smartphone doté de l’excellente application iVAC, légère et gratuite, fait parfaitement l’affaire.

< 5. En résumé… >
1. Numériques ou papier, je tiens mes cartes VAC à jour.
2. Je m’y réfère systématiquement pour afficher une fréquence d’auto-information, même pour un terrain que je connais bien.

* L'amendement AIP est consultable sur le site du SIA : www.sia.aviation-civile.gouv.fr > AIP > eAIP France
**L’AIRAC (Aeronautical Information Regulation and Control) définit les modalités de publication de la doc aéronautique mondiale. Il fixe notamment un intervalle de 28 jours entre deux révisions.
***www.sia.aviation-civile.gouv.fr > Préparation du vol > Atlas VAC France > VAC Aérodromes

Avec nos remerciements à l’Aéro-club Redonnais pour son excellent accueil et son partage d’expertise, ainsi qu’à l’Aéroclub de Morestel pour sa réponse amicale.

Actions correctives : aucune

Actions préventives :
- dépôt d'un CRESAG ;
- publication du REX aux membres ;
- ouverture d'une action de prévention avec édition d'une affiche « J’intègre en auto-info ? Je vérifie la fréquence A/A ! » ;
- publication nationale.