Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration 44AQZ2YBFOU

Descente rapide et atterrissage d'urgence pour cause d'hypox

Dates

Date de déclaration : 30/12/2022
Dernière modification : 30/12/2022
Date de clôture : 30/12/2022

Descriptif de l'évènement

Descente rapide et atterrissage d'urgence pour cause d'hypoxie du copilote
J'ai décollé à 8h10 UTC, le 20/12/2022, de l'aérodrome de Saint-Girons LFCG, pour réaliser un vol d'onde au dessus des Pyrénées avec un autre pilote, en place arrière, moins expérimenté que moi. Nous avions emporté avec nous une bouteille d'oxygène aviation ainsi qu'un régulateur pour nous permettre de voler à très haute altitude. Nous sommes montés lentement, jusqu'au FL 160 dans l'Airway A29, en contact avec Toulouse Information sur 121.250, avec le transpondeur en mode ACS. Nous avons quitté la fréquence et avons coupé le transpondeur en sortant de l'Airway afin d'économiser la batterie du planeur, pour nous diriger vers Luchon où nous sommes monté au FL190. Arrivé entre Argelès-Gazost et Cauterets vers 14 000 pieds, à 11h45 UTC, l'autre pilote m'a annoncé qu'il ne se sentait pas bien (mal de tête, picotement au niveau des doigts). J'ai tout de suite pensé à un signe d'hypoxie donc j'ai décidé de faire demi-tour pour rentrer sur Saint-Girons. Mon copilote a alors changé le mode du régulateur d'oxygène pour qu'il délivre un maximum d'oxygène. Cependant, 5 min plus tard, je lui ai posé une question banale et il m'a répondu en ayant du mal de parler. Il m'a alors dit qu'il n'arrivait plus à bouger ses mains ni faire fonctionner ses muscles. En constatant que les symptômes s'aggravaient, j'ai entamé une descente d'urgence afin de me poser sur le terrain de Tarbes-Laloubères LFDT qui était le plus proche de notre position. Etant heureusement en place avant, j'ai eu accès au train d'atterrissage pour le verrouiller mais aussi à la radio pour changer la fréquence. Je suis passé avec Pyrénées Information sur 126.525 afin de leur demander une descente directe dans leurs TMA vers Laloubères. Je n'ai pas pu allumer le transpondeur car j'ai constaté que le niveau de batterie était faible et j'ai donc préféré garder le peu qu'il me restait pour poursuivre les contacts radio en toute sérénité. Avec une très grande gentillesse et compréhension de la situation, le contrôleur m'a autorisé cette descente et m'a demandé les symptômes de mon copilote afin d'en savoir un peu plus. Il m'a alors répondu que les pompiers avaient été prévenus et qu'ils se rendaient directement sur le terrain de Tarbes-Laloubères pour prendre en charge mon copilote. Pendant toute la descente je suis resté en contact verbal avec ce dernier et lui ai demandé d'essayer de bouger ses membres au maximum pour éviter qu'il ne s'évanouisse et ainsi permette à son sang de circuler. Posé à 12h05 UTC en piste 08L, j'ai aidé mon copilote à sortir du planeur pendant que les pompiers arrivaient pour le prendre en charge. Ils l'ont ensuite accompagné aux urgences de Tarbes. Après avoir vérifié ses constantes, se sentant beaucoup mieux, il a pu en ressortir 20 min après son admission.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : Vol d'onde
Environnement : Non défini
Phase de l'évènement : En route
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Non défini
Type d’aéronef : DUO DISCUS
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Très bonne réaction du pilote qui a prévenu le contrôle et fait une descente rapide pour une prise en charge du co-pilote

Actions correctives : Néant

Actions préventives : Large diffusion de ce Rex pour une information à nos pilotes d'onde.