Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration 4KU9FN5MLEV

Attaque laser

Dates

Date de déclaration : 19/01/2023
Dernière modification : 19/01/2023
Date de clôture : 19/01/2023

Descriptif de l'évènement

Attaque au Laser venant du sol en VFR de nuit
Lors d’une séance d’instruction en VFR de nuit avec un pilote breveté, nous avons subis une attaque au laser venant du sol.
Le laser de couleur verte, plutôt puissant, nous visait pendant plus de 5 minutes. L’opérateur de ce laser maîtrisait parfaitement son outil car il arrivait régulièrement à nous « toucher ».
Utilisant la piste 28, nous avons même été gêné par ce laser pendant l’approche finale. Pendant cette phase, cette situation devenait dangereuse car le laser qui tape dans la verrière faisait effet boule à facette dans le cockpit, nous empêchant de conduire correctement une approche de nuit, bien plus délicate qu’en VFR de jour.
Cette attaque peut être dangereuse pour l’œil car elle peut causer des blessures irréversibles sur l’acuité visuelle.
C’est également très dangereux pour la conduite du vol en toute sécurité.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sûreté(S)-Sécurité générale(SG)
Catégorie : Environnement
Nature du vol : VFR Nuit
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En évolution
Type de vol : Instruction double commande
Type d'évènement : Fait de tiers externe
Type d’aéronef : DR 400/160
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Eloignement de la source en évitant de regarder dehors

Actions correctives : Nous allons prévenir la gendarmerie locale pour retrouver la source d'origine.

Actions préventives : Vigilance communiquée aux pilotes de vol de nuit


Le réglement 376-2014 prévoit le dépôt d'un CRESAG dans ce cas : "Interférence avec l'aéronef causée par des armes à feu, feux d'artifice, cerfs-volants, illuminations, laser, lumières puissantes, lasers..."
Il est également recommandé d'avertir un organisme de contrôle en lui communiquant la localisation du tir la plus précise possible pour qu'il alerte en direct la BGTA.